Mercato : Après le Barça et le Real, le clan Erling Haaland va consulter en Angleterre

Erling Braut Haaland affole les recruteurs et les dirigeants des plus grands clubs d’Europe. A mesure qu’il marque et qu’il fait tomber les records de précocité, sa cote monte, son prix grimpe. A 20 ans, il a l’Europe à ses pieds. Mino Raiola et son père Alf-Inge Haaland font actuellement le tour des courtisans pour connaître leurs intentions. Aperçu à Barcelone, le duo a également rencontré le président du Real Florentino Perez ces derniers jours. Prochaine étape ? L’Angleterre et la lucrative Premier League.


►►► À lire aussi : Michy Batshuayi, Aleksandar Mitrovic, Erling Haaland, ces buteurs double face


Il y a quelques mois, Mino Raiola avait confié à la BBC que seuls "10 clubs pouvaient représenter un pas en avant pour Haaland par rapport à Dortmund". Et de préciser "quatre d’entre eux sont en Angleterre". C’est donc logique qu’après avoir discuté avec les deux Grands d’Espagne, l’influent agent et le père du joueur mettent le cap sur le Royaume-Uni.

Entre com' et stratégie

Raiola et le père Haaland n’ont pas cherché à se montrer discrets lors de leur visite à Barcelone. C’est tout sauf un hasard. L’agent néerlandais est beaucoup trop expérimenté et rusé pour avoir été surpris. S’il a été vu, c’est parce qu’il voulait l’être.

Selon Sport, l’entrevue avec Joan Laporta a été positive, le Président du Barça ne s’offusquant pas de la tournée de consultation du clan du colosse norvégien. Réélu en mars, Laporta doit convaincre Lionel Messi de rester. "S’afficher" avec l’entourage d’un des joueurs les plus prometteurs du Vieux Continent est une marque d’ambition et un signe lancé à son N.10.

Laporta soigne sa com', le clan Haaland fait monter les enchères. Une situation win-win.

Le Real rêve, lui, de Kylian Mbappé et de Haaland. Mais il devra sans doute choisir.

L’Angleterre, où il est né, tend aussi les bras au buteur de Dortmund. Les cadors de la Premier League ont les reins assez solides pour entrer dans la course.

On évoque un package (transfert + salaire) à 300 millions de livres. Selon la presse britannique, Manchester City a fait du Viking, le candidat N.1 à la succession de Kun Aguëro. Manchester United, Liverpool et Chelsea seraient aussi sur les rangs.

Quelque chose nous dit que ce feuilleton ne fait que commencer.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK