Les Diablotins, son départ d'Anderlecht, la Bundesliga, Bornauw se confie

Sebastiaan Bornauw entame une nouvelle campagne avec les Diablotins. Présent à l’Euro en juin dernier, le nouveau défenseur de Cologne a pris goût à ce genre de compétition. "On aurait tous espéré aller plus loin. Mais c’était aussi une expérience incroyable avec un superbe groupe. Comme lors de la campagne précédente, l’objectif est de se qualifier. On va prendre match par match. On va commencer par le pays de Galles et essayer de prendre les trois points. Puis ce sera au tour de la Bosnie."

Transféré cet été à Cologne, Bornauw s’est installé dans l’axe défensif du club allemand. "Je suis content de jouer en Bundesliga. Je crois que c’est une bonne compétition pour s’améliorer. Pour l’instant, il n’y a que du positif pour moi. J’ai beaucoup de points à améliorer. Mais je ne vais pas tous les exposer. Je vais essayer de les améliorer au plus vite, de jouer et d’apprendre pour devenir meilleur. Le plus important pour moi, c’est de jouer et de m’améliorer tous les jours."

Bornauw a rejoint une Bundesliga "physique" qui correspond à ses qualités mais aussi parce qu’il "aime bien la mentalité allemande". "J’ai décidé avec ma famille et Daniel Van Buyten, mon agent. J’ai aussi parlé avec Vincent (Kompany). Ma conclusion était que la Bundesliga quelque chose d’autre et que je pouvais apprendre en tant que jeune joueur. Je suis content de jouer contre des grands joueurs comme (Marco) Reus. Le genre de joueur que tu regardes jouer quand tu es petit et avec lequel tu joues à FIFA. Être dans le tunnel avec eux, c’est quand même très chouette."

Enfant de Neerpede, Bornauw a quitté rapidement le nid. Son départ en a étonné plus d’un. "Je ne suis pas parti d’Anderlecht parce que je n’avais pas la garantie de jouer. Je ne suis pas quelqu’un comme ça. Si j’étais resté à Anderlecht, je me serais battu à chaque entraînement pour jouer. J’ai juste pensé à l’opportunité qui se présentait. A Cologne aussi je me bats tous les jours à l’entraînement".

A Tubize, Sebastiaan va croiser Yari Verschaeren, son ancien équipier, sélectionné chez les Diables. "Est-ce que je suis surpris de le voir là, oui et non. C’est vrai que ça va vite. Mais c’est un garçon avec beaucoup de qualité. Je suis content pour lui. Parce que c’est un top garçon et un joueur beau à regarder."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK