Le VAR accorde un penalty à Mayence... pendant la mi-temps

Guido Winkmann
Guido Winkmann - © Belga Image

Mayence a battu Fribourg 2-0 dans un match capital pour le maintien en Bundesliga, lundi soir. Le premier but de Mayence risque bien d'alimenter les débats autour de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR): un penalty a été accordé après intervention du VAR alors que l'arbitre avait sifflé la mi-temps.

Alors que l'arbitre Guido Winkmann avait sifflé la mi-temps et que les joueurs se dirigeaient vers les vestiaires, l'assistant vidéo a signalé une main de Kempf. M. Winkmann a alors visionné la scène avant de décider d'accorder un penalty à Mayence. Cependant, les joueurs de Fribourg étaient déjà dans leur vestiaire. L'arbitre a donc rappelé tout le monde sur le terrain pour l'exécution du penalty, transformé par l'Argentin De Blasis sept minutes après la fin du temps réglementaire.

"Nous étions déjà dans le vestiaire, mais nous avons dû remonter sur le terrain. C'est insensé", pestait le défenseur de Fribourg Manuel Gulde après la rencontre. "Tu peux tester l'arbitrage vidéo lors de la dernière journée quand il n'y a plus rien en jeu, pas dans une rencontre si importante. C'est incroyable qu'ils aient pris cette décision."

L'entraîneur de Mayence était lui aussi déjà dans le vestiaire. "J'avais même déjà choisi les images à montrer aux joueurs quand soudain le médecin est arrivé en criant 'coach, nous avons reçu un penalty'", a raconté Sandro Schwarz.

L'arbitre Winkmann défend sa décision. "Dans le jeu, je n'avais pas vu la main. J'ai reçu l'indication depuis Cologne (où est centralisée la régie du VAR pour la Bundesliga, ndlr) de revoir la phase. J'ai alors vu la main levée du défenseur toucher le ballon", a raconté l'arbitre. "J'avais demandé aux joueurs d'attendre car je devais vérifier la phase. Une telle chose ne s'est encore jamais produite avant et je comprends que les joueurs de Fribourg ne soient pas ravis. Mais dans les temps modernes, il y a l'arbitre vidéo et cela assure la justice."

De Blasis a ensuite inscrit un deuxième but en deuxième période (79e).

A quatre journées de la fin, Mayence et Fribourg sont désormais à égalité (30 points). Avec Wolfsburg (30 points également), les deux équipes sont à la lutte pour éviter la seizième place, synonyme de barrage pour le maintien contre le troisième de la D2.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK