Witsel futur joueur de la Juventus? "Ce sera le cas mais je ne sais pas quand"

Witsel futur joueur de la Juventus: "Ce sera le cas mais je ne sais pas quand"
Witsel futur joueur de la Juventus: "Ce sera le cas mais je ne sais pas quand" - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Axel Witsel a rejoint le groupe des Diables Rouges ce lundi pour préparer les deux rencontres que l'équipe nationale va jouer contre les Pays-Bas et l'Estonie. En marge du premier entrainement, le joueur du Zenit a levé le masque sur son futur et a affirmé qu'il sera un joueur de la Juventus, sans savoir si ce sera en janvier ou en juin.

En fin de contrat en juin, Axel Witsel commence déjà à aiguiser l'appétit des clubs européens intéressés par son profil. Le Belge avait été à deux doigts de rejoindre la Juventus en août dernier mais le transfert du joueur avait été annulé au dernier moment suite à des demandes trop gourmandes de la part du Zenit. Toutefois, la Vieille Dame n'a pas abandonné l'espoir de voir débarquer le Diable Rouge à Turin et depuis plusieurs semaines, son nom circule à nouveau en Italie. "Cela fait toujours plaisir d'entendre qu'un club comme la Juventus ne me lâche pas" déclare Axel Witsel à notre micro. "Maintenant, je ne me pose pas la question de savoir si cela va être en janvier ou en juin. Je joue mes matches et puis on verra bien ce qu'il se passera pour moi". A la question de Pascal Scimè lui demandant si son transfert se fera bel et bien à la Juventus, le médian belge a été très clair: "Ce sera le cas. Maintenant, je ne sais pas quand."

Concernant le match de ce mercredi contre les Pays-Bas, Axel Witsel confirme que ce n'est pas un match amical comme les autres. "Il y a une certaine rivalité entre les deux pays. Cela a toujours été difficile, dur dans les duels, dans le bon sens du terme. C'est un match amical. Mais pas vraiment car ce sont les Pays-Bas et qu'il y a une rivalité."

Le fait mérite d'être souligné: la Belgique part favorite pour cette rencontre: "Ils n'ont pas la même équipe qu'avant mais ce n'est pas pour autant qu'ils n'ont pas des bons joueurs. Ils sont dans une phase de reconstruction. Il faudra les respecter, ne pas les sous-estimer et essayer de produire du bon jeu et revenir avec une victoire" termine l'ex-Standarman.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK