"Le passage à une défense à trois est une évidence"

Les Diables Rouges lors de la victoire face à l'Estonie
2 images
Les Diables Rouges lors de la victoire face à l'Estonie - © Vincent Van Doornick - BELGAIMAGE

Joël Domenighetti travaille pour l’Equipe depuis 1997. Il suit pour le quotidien français les matchs de la Belgique. Il donne son avis sur les Diables Rouges à quelques jours du match face à la Grèce, comptant pour les qualifications à la prochaine Coupe du Monde.

A l’instar de la presse française et internationale, Joël Domenighetti ne tarit pas d’éloges à l’égard de l’attaque belge. "La Belgique est une des meilleures équipes d’Europe en matière d’animation offensive. Et je pèse mes mots. En attaque c’est très bon. Et les rôles sont interchangeables. Car Dries Mertens a déjà joué en pointe avec l’équipe nationale. Même si ça n’a pas été très probant, il faut rappeler qu’il est très bon à ce poste avec Naples. Il peut jouer en deuxième meneur à la place de Kevin De Bruyne côté droit. Et Eden Hazard a pris une dimension internationale dans ce système, dans la lignée de ce qu’il avait fait à l’Euro."

La défense à trois : un choix bienvenu

Le journaliste français semble plus réservé sur le niveau défensif global des Diables Rouges. Mais il loue tout de même les dernières évolutions mises en place par Roberto Martinez. "Le passage à la défense à trois à plat est selon moi une évidence, qui n’a pas été essayée avant pour de multiples raisons, notamment à cause des blessés. C’est une évolution tactique bienvenue. Mais les fréquentes absences sont inquiétantes. Toby Alderweireld et Jan Vertonghen ont été blessés très longtemps. Tout comme Thomas Vermaelen, qui en plus ne joue plus. Vincent Kompany, lui non plus, ne joue plus. C’est quand même quatre cadres essentiels. On ne connaîtra donc réellement le niveau défensif de la Belgique qu’à la Coupe du Monde."

Les Belges doivent confirmer dans les grands rendez-vous

Joël Domenighetti n’a aucun doute sur la participation de la Belgique au mondial. Mais il est plus mesuré quant à sa capacité à réussir un grand tournoi. "La Belgique a très bien débuté ses qualifications. Il est fort probable qu’elle prenne pas mal d’avance lors du match face à la Grèce samedi prochain. Ensuite, si elle a toutes ses armes défensives, elle pourra faire de grandes choses. Car les évolutions sont bonnes et sont dans la continuité du travail de Marc Wilmots. Après, avec les Diables Rouges c’est toujours pareil : tant qu’ils n’ont pas confirmé lors d’une grande compétition ! Et ça n’a pas été le cas pendant l’Euro, parce qu’on pouvait espérer que la Belgique aille au moins dans le dernier carré. Les Diables Rouges doivent réussir une bonne Coupe du Monde. Autrement la Belgique restera une équipe à fort potentiel mais qui n’a pas su mettre tous les ingrédients pour aller loin."

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

Vidéos des Belges à l'étranger