Courtois et Alderweireld déchantent avec l'Atletico à Osasuna

Liga: Courtois et Alderweireld coulent avec l'Atletico à Osasuna
Liga: Courtois et Alderweireld coulent avec l'Atletico à Osasuna - © PIERRE-PHILIPPE MARCOU - BELGAIMAGE

Grosse contre performance de l'Atletico Madrid à Osasuna ce dimanche avec la défaite 3-0. Thibaut Courtois et Toby Alderweireld ont joué toute la rencontre. Le Real Madrid occupe seul le leadership en Liga.

Comme le Barça, balayé samedi par la Real Sociedad (3-1) quelques jours après un choc de C1, l'"Atleti" est brutalement retombé sur terre à Pampelune, assommé par trois jolis buts signés Cejudo (6), Armenteros (21) et Roberto Torres (42).

Et comme le Barça, le club madrilène s'est montré méconnaissable avec une équipe trop remaniée et plusieurs titulaires sans doute émoussés par le duel remporté mercredi face au Milan AC (0-1).

En un week-end, l'égalité à trois en tête de la Liga a volé en éclats: le Real Madrid en a profité pour prendre les commandes en solitaire, une première pour lui depuis le titre conquis en mai 2012. La "Maison blanche", victorieuse d'Elche samedi (3-0), compte désormais 63 points, soit trois de plus que le Barça, deuxième, et l'Atletico, troisième.

Mais attention, tout pourrait être remis en cause dès la semaine prochaine!

Mercredi, le Real va devoir à son tour digérer une affiche de Ligue des Champions contre Schalke 04, avant d'aller défier les "Colchoneros" dimanche au stade Calderon dans un derby déjà crucial pour le titre de Liga.

Les hommes de Diego Simeone, eux, auront une semaine au calme pour la première fois depuis la trêve, indispensable pour recharger les batteries.

Car au stade El Sadar de Pampelune, l'Atletico a semblé vidé. Sans Miranda, Arda Turan ou Koke, sur le banc au coup d'envoi, le club "rojiblanco" a été dépassé dans l'engagement par Osasuna.

Dès la 6e minute, Alvaro Cejudo, tout seul au second poteau, a surpris la meilleure défense de Liga d'une volée imparable.

Les Madrilènes ont ensuite encaissé un deuxième but sur une perte de balle à l'entrée de la surface qui a profité à Emiliano Armenteros, auteur d'une belle frappe du gauche au ras du poteau (21).

Il y a bien eu une timide réaction de Diego Costa avec un tir hors cadre (27) mais l'Atletico n'y était pas, avec un attentisme coupable de la charnière centrale "rojiblanca" sur le troisième but navarrais, inscrit par Roberto Torres de la tête (42).

Ensuite, les Pamplonais ont bien défendu et les "Colchoneros", groggys, n'ont quasiment montré aucune réaction.

Après un mois et demi à jouer tous les trois jours, Barça et Atletico tirent désormais la langue. Et c'est le Real qui en tire profit.

M.B. et AFP

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK