Youri Tielemans : en charge de l'avenir des Diables rouges

Youri Tielemans a accordé à la RTBF une bonne demi-heure d’entretien pour évoquer, notamment, l’équipe nationale et l’Euro qui se pointe à l’horizon. Mais aussi son intégration chez les Diables, son rôle futur en l’absence probable d’Axel Witsel, le forfait possible d’Eden Hazard, l’hypothétique retour de Marouane Fellaini, ainsi que quelques réflexions sur l’Anderlecht de Vincent Kompany.


►►► À lire aussi : Tielemans : "Monaco n’était pas vraiment un échec, mais Leicester est une vraie réussite"


 

Youri, si le forfait d’Axel Witsel se confirme, te sens-tu prêt à prendre sa relève à l’Euro ?

Oui, pour moi, franchement, ça ne change rien à mon rôle dans l’équipe. Honnêtement, moi, je suis là, j’essaie de réussir mes matchs. J’essaie vraiment d’apporter le maximum pour l’équipe. Après, c’est sûr Axel est quelqu’un de très important pour l’équipe nationale, pour le milieu de terrain et pour l’organisation et le calme dans l’équipe. C’est quelqu’un de très serein, très lucide et c’est sûr qu’on va manquer de son expérience s’il est absent à l’Euro. Après, on a tous l’espoir qu’il va tout faire pour être là.

Comme je l’ai dit, ses principales qualités sont son calme, sa lucidité dans chaque instant. C’est quelqu’un, quand on le regarde, s’il est content ou mécontent, c’est la même expression sur son visage. Voilà, ça, c’est une très grande qualité. Et puis c’est quelqu’un qui organise beaucoup l’équipe. Il essaye vraiment de garder l’équipe aussi solide que possible.

Sa deuxième grande qualité c’est son efficacité défensive, et ça, ça nous apporte beaucoup dans l’organisation.

Enfin, il y a son expérience, elle est énorme. Et précieuse.

Donc voilà, je vais donner ces trois qualités-là. Et puis il y a aussi sa qualité technique, balle au pied. Ses passes arrivent toujours où il faut.

On te considère comme porte-drapeau de la nouvelle génération, tu prends cela comment ?

Ça fait quand même un petit temps que je suis là, donc je me sens à part entière comme membre de cette génération, et j’étais déjà là à la Coupe du monde, j’ai pu vivre tous ces souvenirs énormes. Donc voilà, je suis assez content de moi et de mon parcours. Maintenant, c’est sûr que je vais seulement avoir 24 ans, donc j’espère être là pendant les prochaines longues années à venir. Et c’est sûr que les jeunes qui arrivent maintenant, j’essaye de les prendre sous mon aile, de les guider, de leur montrer un peu le chemin. L’intégration se fait très naturellement dans ce groupe, parce que tout le monde reste jeune dans sa tête et tout le monde est accueillant. Tous ont été vraiment super avec moi et ils m’ont vraiment bien accueilli et on espère que ça va continuer comme ça et moi je vais essayer de faire en sorte que ça soit comme ça pour les gens qui viennent.

Un éventuel retour de Marouane Fellaini, tu en penserais quoi ?

Bien bien ! Marouane, ça a été quelqu’un de très important durant les 10-15 dernières années pour l’Equipe Nationale. Donc, c’est sûr que s’il devait revenir, on serait vraiment tous très contents parce que c’est quelqu’un qui a un type de football, un profil assez atypique. Avec sa carrure et son physique, il ne peut nous apporter que du bien.

Ton avis sur ton équipier à Leicester Timothy Castagne ?

Franchement impressionné. Il a fait une très bonne progression, et cette saison chez nous il est top.

Il s’est très bien intégré, même s’il y a des stars dans cette équipe. On voit qu’il a vraiment bien évolué. Il avait déjà pris énormément d’expérience en Italie, à l’Atalanta, où il a fait partie d’une très bonne équipe.

Je pense que c’est vraiment très bien pour sa progression en général, et pour l’équipe nationale aussi. Il prend de plus en plus d’importance, et il joue de plus en plus. Il fait vraiment beaucoup de bien à notre équipe.

La situation d’Eden Hazard n’est pas bonne. Cela t’inquiète-t-il ?

Oui, c’est inquiétant. Je ne suis pas au quotidien avec lui, je ne sais pas ce qu’il peut ressentir, ses sentiments… C’est vraiment très difficile. Mais c’est triste de le voir comme ça parce que c’est le gars que tu n’as pas envie de voir blessé. Il est tellement bien quand il joue. C’est le but de tout le monde, on va dire. Il est tellement gentil, tellement souriant que c’est vraiment triste de le voir dans cette situation-là. Et j’espère vraiment qu’il sera de retour très vite et en pleine forme.

Si l’Euro doit se disputer sans Eden ni Axel, deux joueurs très importants pour notre équipe, il ne faut pas se mentir là-dessus ce sera très difficile. Ce sont deux cadres de l’équipe et jouer sans eux, ce sera tout à fait différent que de jouer avec eux.

Un mot sur Anderlecht : comment la retraite de Vincent Kompany a-t-elle été commentée en Angleterre ?

Oui, bien sûr ! Vincent, c’est une légende ici en Angleterre, c’est vraiment dommage qu’il ait arrêté. Après, je pense que tout le monde se dit aussi que c’est mieux pour lui d’avoir choisi un des deux jobs, d’être clair là-dessus. Tout le monde sait que déjà le métier de footballeur c’est très difficile. Mais le métier d’entraîneur, c’est encore plus difficile. Donc, avoir les deux ensemble, ce n’était vraiment pas facile pour lui. On s’imagine qu’il a dû vivre des moments très difficiles. Mais je pense que la clarté c’est mieux, pour lui comme pour le club et pour les joueurs.

2 images
Equipe nationale de Belgique de football © BRUNO FAHY - BELGA
Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK