Wilmots : "Les États-Unis ? Le sparring-partner parfait !"

"Notre ambition est de rassembler les joueurs, de ne pas les laisser au repos pendant une semaine, parce que pour les articulations, ce n’est pas bon !, a expliqué Marc Wilmots au micro du service communication de l’URBSFA. Il faut les entretenir physiquement, avec un programme individualisé. C’est très important. On aura aussi la possibilité de jouer un match face aux États-Unis, parce que ne pas jouer entre le 19 mai et le 7 juin, j’estime que c’est trop long. Les Américains pratiquent un football technique, pas brutal, c’est le sparring-partner parfait pour donner du temps de jeu à tous ceux qui seront au repos dès le 19 mai."

"On a pris cette décision en parfait accord avec le staff médical, il n’y a aucun problème en ce qui concerne le jet-lag, on a même acheté des lunettes spéciales pour cela !, a repris le sélectionneur national. A notre retour des États-Unis, il y a deux jours de congé prévus, et nous serons en Belgique 8 ou 9 jours avant notre rencontre face à la Serbie. L’important, c’est de se rassembler, d’être entre nous pendant trois jours, en famille, de faire des activités ensemble… tout en s’entraînant très bien, et en se préparant du mieux possible."

Marc Wilmots : "Viser le Top 10"

C. Lizin

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK