Verschaeren : "J'espère avoir ma chance à Saint-Marin"

Auréolé et soulagé parsa première victoire de la saison avec le Sporting d’Anderlecht dans le Clasico face au Standard (1-0) ce dimanche, Yari Verschaeren continue sa belle semaine ce mardi, à Tubize, avec son tout premier rassemblement avec le groupe des Diables Rouges. Une sélection étonnante (voire un peu rapide) pour certains, attendue pour d’autres car le sélectionneur Roberto Martinez parlait souvent du petit médian bruxellois. Le nouveau Diable, lui, était surtout heureux d’être là: "Je suis très content parce que je n’avais pas pensé, et d’autres non plus, que je serais déjà ici à 18 ans. Je suis très heureux et ma famille l’est aussi", explique Yari Verschaeren. Avant de poursuivre: "peut-être que je m’y attendais un peu mais quand on voit les joueurs très forts qu’il y a ici, je trouve que c’est un peu étonnant que je sois là."

Des joueurs très forts à l’image d’un certain Eden Hazard, présent aujourd’hui à Tubize. Le joueur du Real Madrid est une vraie idole pour le joueur du Sporting: "Hazard m’inspire, les gestes qu’il fait et sa technique. D’ailleurs, il impressionne tout le monde, c’est vraiment mon idole." Malheureusement, l’info est tombée, Eden (et Thorgan Hazard) ne participeront pas à ce rassemblement plus longtemps et vont retourner dans leur club respectif. Verschaeren devra donc attendre pour s’entraîner avec son idole.

Une idole passée, comme Yari, par les différentes équipes d’âge du football belge de manière fulgurante. En effet, le petit Yari n’est jamais resté très longtemps dans la même sélection, comme un surdoué qui ne cesse de monter de classe. Le voilà déjà à l’échelon suprême du football belge mais lui ne le vit pas comme ça: "J’ai joué des matches avec les U19 et les U21. J’étais à l’Euro cet été et ça aussi, ça s’était bien passé. Le coach a confiance en moi et je trouve cela bien que je sois là."

La dernière étape qu'il reste à compléter pour l’élève modèle, c’est de figurer dans le onze de base du professeur Martinez, une opportunité peut-être lors des deux matches (très) abordables de ce rassemblement, notamment face à Saint-Marin : "C’est vrai, c’est une équipe un peu moyenne. Je vais peut-être recevoir des minutes pour me montrer et tenter d’apporter quelque chose à l’équipe. Je ne connais pas l’équipe de Saint-Marin mais j’espère avoir ma chance là-bas." En tout cas, une chose est sûre, Yari Verschaeren est surdoué et ambitieux.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK