Vermaelen apprécie la confiance du sélectionneur

Vermaelen apprécie la confiance du sélectionneur
Vermaelen apprécie la confiance du sélectionneur - © Tous droits réservés

Même s'il n'est plus assuré d'une place dans le onze de base d'Arsenal, Thomas Vermaelen s'st dit confiant mercredi à l'issue du dernier entraînement en Belgique des Diables Rouges avant leur départ pour la Macédoine en vue du match de qualification du Mondial-2014 de football.

Le défenseur belge a évoqué à contre-coeur son statut à Arsenal. "Oui, j'étais sur le banc lors des deux derniers matches d'Arsenal. Mais je me sens bien et c'est avec le plein de confiance que je viens en équipe nationale. Je ne m'en fais pas. J'ai joué quelque 35 matches cette saison. Il n'y a pas de problèmes pour Marc Wilmots, et pour moi non plus. C'est sympa que le sélectionneur ait confiance en moi", a dit Vermaelen.

Le Gunner devrait jouer dans l'axe de la défense vendredi. Reste à voir aux côtés de qui. "Je n'ai pas de préférence entre Vincent Kompany et Daniel Van Buyten. Ce sont deux joueurs de grande classe. Espérons que Kompany soit 'fit' pour vendredi. Mais Van Buyten a tellement d'expérience. Il répondra présent s'il doit remplacer notre capitaine", ajoute Vermaelen.

"Peut-être un de nos matches les plus difficiles"

Daniel Van Buyten l'assure: les Diables peuvent compter sur lui. "Tout le monde veut jouer des matches comme celui-là. Cela se passe pour l'instant très bien au Bayern. Je ne sais pas encore si je vais jouer vendredi, mais je vais me préparer comme si c'était le cas. L'entraîneur décidera", a déclaré 'Big Dan'. "Je suis dans une bonne passe au Bayern. L'équipe a de bons résultats et je prends beaucoup de plaisir. Pour la saison prochaine, rien n'est encore décidé. On verra".

"Ce sera deux rencontres un peu particulière puisque le retour suivra directement l'aller. On espère aller chercher le maximum de points. On est conscient de nos qualités et de notre jeu. La Macédoine a un jeu très rugueux. J'en ai discuté un peu avec Madzukic (son équipier croate du Bayern). Ils font sans cesse des fautes, ils cassent le jeu et ils sont agressifs. Ils ne prennent pas beaucoup de but. Mario m'a dit que cela avait été très difficile là-bas (victoire 1-2 des Croates, ndlr). On en a déjà discuté au sein du groupe, on sait que ça ne va pas être une rencontre facile. Au contraire, on va affronter un adversaire dangereux. Et ce sera peut-être un de nos matches les plus difficiles", conclut-il

M. W. avec T. Luthers et Belga

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK