Véritable fronde populaire après la non-sélection de Radja Nainggolan

Appels à manifester, pétitions, déferlement de commentaires sur les réseaux sociaux: la non-sélection de Radja Nainggolan pour le Mondial-2018 annoncée par Roberto Martinez a déclenché une fronde populaire dans notre pays.

Dès les heures qui ont suivi l'annonce de la présélection des Diables Rouges au sein de laquelle ne figure pas le joueur de la Roma, un groupe Facebook appelant à manifester mardi devant le siège de la Fédération belge a réuni plus de 20.000 internautes.

Reste à voir si ces signataires feront effectivement le déplacement devant le stade Roi Baudouin.

Une pétition a également été signée par plusieurs milliers de personnes tandis que les commentaires sur les réseaux sociaux et sur les forums des médias belges se sont faits virulents à l'encontre du sélectionneur espagnol de la Belgique.

Le sélectionneur a justifié sa décision par "des raisons purement tactiques" qui n'ont pas convaincu les observateurs. Nombreux sont ceux estimant que le Ninja est sanctionné pour ses frasques extra-sportives.

"On doit être le seul pays à se déplacer sans l'un des meilleurs joueurs du monde. Ce n'est pas comme ça qu'on deviendra champion du monde", a notamment déclaré l'ancien Diable Philippe Albert à la RTBF. "l'aspect tactique n'est qu'une excuse", a-t-il encore lancé.

Fervent défenseur de Nainggolan, Stephan Streker est plus dur. "C’est malhonnête de la part de Martinez. On sait que c’est pour d’autres raisons que la tactique", a-t-il avancé sur le plateau de La Tribune en évoquant une source qui fait partie du noyau des Diables rouges.

"Le problème c’est qu’il dise que c'est un choix 'exclusivement' tactique. Ça joue certainement mais il n'y a pas que cela. On sait que ce n'est pas vrai", a insisté notre consultant.

"Y-a-t-il quelque chose que nous ignorons à propos de leur relation ?", s'est interrogé Rodrigo Beenkens. "Il y a dû y avoir quelque chose de beaucoup plus grave que ce que l’on croit. Je ne peux pas imaginer autre chose."

Radja Nainggolan, 30 ans et 30 sélections (6 buts) depuis 2009, demi-finaliste cette saison en Ligue des champions avec l'AS Rome dont il est le moteur, avait déjà manqué la précédente Coupe du monde au Brésil. Le Ninja a décidé de mettre un terme à sa carrière internationale.

Les Diables Rouges débutent leur préparation pour le Mondial ce mardi au Belgian Football Centre à Tubize. Dix des vingt-huit joueurs présélectionnés seront présents (Toby AlderweireldMichy BatschuayiChristian BentekeNacer ChadliKevin De BruyneMoussa DembéléThorgan HazardChristian KabaseleVincent Kompany et Jan Vertonghen).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK