Une qualif assurée, Mertens virevoltant et un flanc droit percutant

Une qualif assurée et Mertens virevoltant, un flanc droit percutant
Une qualif assurée et Mertens virevoltant, un flanc droit percutant - © BENOIT DOPPAGNE - BELGA

Nos spécialistes foot tirent les enseignements de cet Andorre-Belgique. Outre la qualification pour l'Euro, nos envoyés spéciaux soulignent à l'unanimité la prestation de Dries Mertens.

Pour Rodrigo Beenkens les points positifs sont nombreux : "la qualification, la première place du groupe...et pas de blessé". Notre journaliste qui a commenté la rencontre souligne aussi les prestations individuelles de Dries Mertens et Radja Nainggolan. Le Napolitain était "affamé, percutant et insaisissable" sur le synthétique andorran. Le médian de la Roma est, selon Rodrigo, "à chaque match une publicité pour l'auto-rechargement des batteries!". Il a aussi apprécié le coup franc de Kevin De Bruyne. "Le travail paye", glisse-t-il.

"Sur un terrain difficile, les Diables ont fait le boulot", analyse Thierry Luthers. Dries Mertens "virevoltant et percutant sur son flanc est l'homme du match" pour notre journaliste radio. "Thomas Meunier a très vite trouvé les automatismes avec lui et le Brugeois peut être crédité d'un bon match".

Manu Jous, qui a commenté la rencontre en compagnie de Thierry Luthers sur Vivacité, est du même avis et relève "la prestation individuelle de Dries Mertens, virevoltant sur le mauvais synthétique andorran". C'est en fait tout le flanc droit qui lui a plu. Le duo "Meunier-Mertens s'est montré très offensif et performant. L'entente entre les deux hommes a été excellente. Meunier a marqué des points." Notre journaliste avance un autre point positif : la prestation de Laurent Depoître, buteur pour sa première sélection, qui "n'a pas baissé les bras après une première mi-temps difficile".

"L'enseignement principal est que nous sommes en France", résume Vincent Langendries. "Avec une deuxième qualif d'affilée pour un grand tournoi les hommes de Wilmots ont géré ce match face à une bonne équipe de Promotion. Sans plus. Pour avoir été au bord du terrain toute la rencontre je peux confirmer que le synthétique n'a pas été simple à apprivoiser. Il est donc difficile d'émettre un jugement tout à fait précis sur la prestation d'ensemble", détaille-t-il. "Notre flanc droit est la bonne surprise de la soirée. Thomas Meunier auteur d'une grosse dépense d'énergie sur son flanc, un soutien parfait pour un Mertens affamé en première mi-temps. Le Brugeois a marqué des points hier c'est une certitude."

Tout n'a pas été parfait pour autant. Et si nos spécialistes ont plébiscité Dries Mertens, il regrette avec la même unanimité "le moment d'absence" de Jan Vertonghen. "Le début de la seconde mi-temps...et le manque de concentration de Vertonghen" émargent à l'aspect négatif de Rodrigo Beenkens. Manu Jous va même plus loin. "(Face à Andorre) Il commet un penalty évitable et offre un but à Andorre. Au niveau individuel, Vertonghen est l'une des déceptions de la campagne." Enfin, pour Vincent Langendries, "il n'y a pas de point négatif si ce n'est notre entrée en matière laborieuse et le but encaissé suite à un peu trop de nonchalance de la part de Vertonghen".

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK