Triple mission accomplie pour les Diables

Les Diables rouges ont livré un match plein même s'ils ont dû attendre la dernière demi-heure pour faire plier Israël grâce au trio Mertens-De Bruyne-Hazard (3-1). Cette victoire historique permet aux Belges de terminer en tête du groupe B, de s'emparer de la première place mondiale et d'être tête de série pour l'Euro.

LE RÉSUMÉ DU MATCH :    

Avec la première place mondiale et la première place du groupe pour enjeux, les Diables ont deux bonnes raisons de vouloir finir leur campagne en beauté devant leur public.

Axel Witsel s’installe sur le banc pour la troisième fois de l’ère Wilmots. L’absence de "la tête et du bras droit" du sélectionneur ne se ressent pas sur le terrain. Du mouvement, des gestes techniques, de la percussion sur les flancs et un jeu rapide, le début de match est intéressant. Il y a de l’envie mais la mire doit encore être réglée. Kevin De Bruyne (4e) et Radja Nainggolan (5e) frappent au-dessus. Marouane Fellaini, Dries Mertens et surtout Romelu Lukaku sont présents en zone de conclusion mais ne parviennent pas à marquer.

Des ratés belges, un poteau israélien

Les Belges dominent face à des Israéliens très regroupés. Ils font pourtant parcourir un frisson dans le Stade Roi Baudouin quand Eran Zahavi touche le montant sur coup franc (21e). Le rappel à l’ordre est clair pour les Diables.

Le trio Mertens-De Bruyne-Hazard permute et amène de la vitesse. KDB déboule sur le flanc droit et centre devant le but. Dries Mertens, seul au deuxième poteau, a l’ouverture du score au bout du pied. Surpris par la légère déviation d’Ofir Marciano, le Napolitain désaxe sa reprise et manque l’immanquable (27e). La Belgique presse haut et ne laisse pas souffler Israël. Le dernier geste, lui, fait toujours défaut et au repos le marquoir indique toujours 0-0.

Après la pause, les occasions s’accumulent. Romelu Lukaku, isolé par une ouverture lumineuse de Hazard, perd son face à face avec Marciano (48e). Le deuxième gardien du RMP capte ensuite une tête de Kompany (51e).

Le trio Hazard-De Bruyne-Mertens décisif

Malgré le chrono qui s’égrène et des lignes qui se relâchent, les Belges ne cèdent pas à la panique. Ce sang-froid est finalement récompensé. Hazard joue les détonateurs, Mertens et De Bruyne se chargent d’enfin convertir la domination belge. Le Lutin de Louvain est servi dans le rectangle par De Bruyne, il s’emmène le ballon et glisse le ballon entre Marciano et le poteau (1-0, 64e). Le médian de City trompe lui Marciano sur coup franc (2-0, 78e). Son cinquième but dans cette campagne.

Les Belges ont rempli leur contrat, ils peuvent savourer. Hazard, oublié dans les 16 mètres, ponctue sa prestation par un plat du pied qui prend Marciano à contre-pied (84e). Il inscrit son cinquième but lors de ses six derniers matches avec les Diables. Le public fête son équipe. Et ce n'est pas la tête de Tomer Hemed qui va la gâcher pas la fête (3-1, 88e).

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir