Thomas Vermaelen reprend la compétition au Japon, motivé et frais comme jamais

Thomas Vermaelen, Andrés Iniesta et les joueurs du Vissel Kobe
Thomas Vermaelen, Andrés Iniesta et les joueurs du Vissel Kobe - © KAZUHIRO NOGI - AFP

Thomas Vermaelen, privé de compétition depuis plus de quatre mois, refoulera les pelouses de la J1 League japonaise samedi à l'occasion de la rencontre entre son équipe, le Vissel Kobe, et le Sanfrecce Hiroshima.

En pleine possession de ses moyens, le Diable Rouge de 34 ans est impatient d'en découdre à nouveau.

"Une si longue période sans football, c'était vraiment quelque chose de très étrange, a révélé Thomas Vermaelen, pourtant habitué aux blessures de longue durée, sur le site officiel de l'AFC, la fédération asiatique de football. C'est la première fois que nous restons aussi longtemps sans jouer. Cette situation a été très difficile à vivre pour tout le monde, mais nous avons pu nous entraîner à la maison. On a aussi pu aller courir dehors, nous avons donc été en mesure de rester actifs. On peut dire qu'on a eu beaucoup de temps pour préparer ce match de reprise..."

Vainqueur de la Coupe de l'Empereur le 1er janvier dernier et de la Supercoupe du Japon dans la foulée, Thomas Vermaelen n'a plus joué depuis le 19 février dernier, soit quatre mois et demi...

"On a réussi à battre Yokohama en Supercoupe, et c'est une très bonne équipe, a repris le défenseur central belge, qui évolue aux côtés d'Andrés Iniesta à Kobe. On peut réaliser de belles choses, mais il faudra de la constance tout au long de la saison, qui de plus ne durera que six mois ! Ce sera difficile, il faudra rester frais mentalement, être constant, et à partir de là tout est possible. On doit débuter chaque match avec l'ambition de le gagner, on verra où cela nous mène."

Sous contrat jusqu'en janvier 2022 au pays du Soleil-Levant, Thomas Vermaelen a activement participé à la campagne de qualification pour l'Euro 2020 des Diables Rouges. L'ancien joueur d'Arsenal et du Barça a faim de football, et c'est sans nul doute avec le sourire aux lèvres qu'il rejoindra ses coéquipiers de l'équipe nationale en septembre prochain.

"Rejouer au foot, cela signifie beaucoup pour moi, a conclu Verminator. Cela m'a vraiment manqué ! Bien sûr, ce sera sans nos supporters, ce sera étrange et pas "normal". L'ambiance dans les stades sera bien différente, mais on se réjouit de retrouver la compétition, c'est pour ça que nous jouons au football."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK