Thomas Meunier sur un éventuel transfert: "Si je dois redescendre d'un cran pour jouer, je le ferai avec plaisir"

Thomas Meunier
Thomas Meunier - © FRANCK FIFE - AFP

Thomas Meunier pourrait, dès ce week-end, fêter son premier titre de champion de France avec le PSG.

"Etre sacré ce week-end contre Monaco, ce serait la plus belle manière d’être champion comme City aurait pu l’être le week-end dernier contre Manchester United. Je croise les doigts pour que ce soit le cas", a expliqué le défenseur belge au micro de la RTBF.

Cela dit, s’il pourrait ajouter un trophée à son palmarès, on ne peut dire que le Diable rouge respire le grand bonheur au Paris Saint-Germain où il est loin d’être un titulaire aux yeux d’Unay Emery.

"D’un point de vue personnel, cette saison a été assez compliquée.  Par rapport au temps de jeu reçu l’année passée (j’avais joué 35 matches), je ne suis qu’à une quinzaine de rencontres et quelques montées au jeu cette saison. Il y a un peu de frustration.  Mon plaisir, c’est d’être sur le terrain. On prend son mal en patience et je me dis que je vais pouvoir me préparer pour la Coupe du Monde avec une place de titulaire j’espère. J’attends cela avec impatience", a-t-il confié.

Descendre d’un cran ? C’est jouer dans un club du subtop dans le style d’Everton, Valence ou Dortmund...

Un départ en fin de saison n’est donc pas improbable pour Thomas Meunier qui, pour rappel, a rejoint le club parisien lors de l’été 2016.

"Je ne me pose pas trop la question pour l’instant. Ce que je veux, je le répète, c’est juste jouer au football  et si je dois redescendre d’un cran pour pouvoir être sur les terrains un maximum, je le ferai avec plaisir. Il me reste encore deux années de contrat à Paris. Mon objectif, c’est de rester à Paris. On s’y plait énormément. Pour  le moment, c’est difficile de faire des pronostics", souligne-t-il.

Et de préciser : "Descendre d’un cran, cela veut dire quoi ? C’est jouer dans un club du subtop dans le style d’Everton, Valence ou Dortmund. Michy Batshuayi a fait un très bon choix en allant là-bas. Le plaisir est de jouer au football et c’est ce qu'il me manque pour l’instant".

A la question de savoir s’il a déjà des contacts, il répond sereinement : "Je n’ai pas encore reçu de coups de fil. Je lis beaucoup de choses (Juventus, …) mais personne ne m’a contacté. Quand il y a un grand tournoi international, c’est souvent pendant ou après que cela se fait pour laisser les joueurs dans leur bulle. Je ne suis pas pressé et on verra après la Coupe du Monde."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK