Thomas Meunier : "Je me suis dit qu'Eden était pote avec le Seigneur"

Tous les jours à 18H, le compte Instagram RTBFSPORT vous propose un live avec une personnalité autour du sport. Après Thierry Neuville, Thomas Meunier s’est confié à Benjamin Deceuninck. L’occasion pour lui de parler du temps qu’il a enfin pour sa famille, de ses entraînements en couple, du PSG maudit, de son futur transfert, de la blessure d’Eden Hazard et de sa passion pour le foot et un peu d'Orval, aussi. Confidences sous confinement.

Tu vis comment ce moment particulier que l’on vit tous en même temps dans le monde entier ?

Plutôt bien, en fait, j’avoue. C’est même assez agréable parce qu’on a beaucoup de mises au vert cette saison,avec 3-4 jours complets où j’étais absent par semaine. C’est donc une bénédiction de voir mes enfants 7 jours sur 7, 24h sur 24. Je prends énormément de plaisir à rester à la maison.

Tu es resté Paris ?

On a hésité. Mais si on rentre en Belgique c’est pour faire le tour de la famille, faire des BBQ et boire des coups, donc on n’aurait pas pu. C’était plus simple de rester ici.

Un message pour ceux qui ont du mal à rester confinés ?

Ce n’est pas compliqué de sauver des vies. C’est vrai que comme il ne pleut pas (c’est fou ça quand même),  on a tous envie d’aller boire un verre en terrasse, mais il suffit de rester à la maison pour stopper la contamination. Il faut que les gens prennent conscience qu’il y a une réelle nécessité à rester à la maison.

Tu fais du sport ?

On a un programme individuel de la cellule performance du PSG. J’ai investi dans un vélo et un tapis de course pour mettre à la maison où je n’avais pas grand-chose je t’avoue. J’ai 2-3 altères et un peu de matos pour compléter.

Tous les jours ? Pas découragé car il n’y aura peut-être pas de match avant des mois.

Je cours un jour sur deux et fais du vélo un jour sur deux. J’ai la chance d’avoir une femme très sportive donc on s’encourage mutuellement. On fait ça à chaque fois à deux c’est beaucoup plus gai que tout seul. ça se passe bien ! Elle sort de sa grossesse donc elle se réapproprie son corps et elle prend du plaisir à souffrir.…

Elle t’a mis un petit pont j’ai vu sur son compte Insta :

C’est de la mise en confiance (sourire). Va voir sur ma story tu verras que ce n’était pas gagné pour elle…

Sinon tu t’occupes avec des jeux vidéo ?

Oh ça fait des années que je n’y ai plus joué. Depuis que je suis papa en fait, j’ai débranché. Mais elle est là, je la prenais de temps en temps en équipe nationale. Mais pas fan a priori et je passe énormément de temps avec les enfants. Mais je vais participer à un tournoi la semaine prochaine au profit des hôpitaux de Paris…

Ce n’est pas frustrant avec le programme qui vous attendait ? Si ça se trouve tu ne joueras plus jamais de match avec le maillot du PSG, comme tu es en fin de contrat ?

Je n’y crois pas à ça. J’aime bien la réflexion des championnats italiens, allemands et j’espère qu’on va aller dans le même sens. Par rapport à l’économie, des droits TV, on y arrivera. Pour moi, ça va se refaire petit à petit, même à huis clos. J’espère reprendre à mi-mai notre premier match, je vois que Dortmund a repris les entrainements, même deux par deux…Si en revanche cela reste une saison vide, il y aura beaucoup de répercussions…

Sinon, le PSG est maudit. Pour une fois que vous passiez les huitièmes de la champions league!

(il rit) Oui c’est fou, incroyable ! On a énormément travaillé après la défaite à Dortmund. On a le potentiel pour aller au bout, même si évidemment il faut aussi chaque fois un peu de réussite. On joue le titre, finales des deux coupes, ça pourrait être une saison fantastique…

Je vois pendant ce live de messages de supporters de Dortmund…

(Il sourit.) Oui je vois, je ne comprends absolument pas (il sourit à nouveau). Parce que j’ai vu autant d’articles me liant à Tottenham ou l’Inter mais les supporters de Dortmund se montrent plus. On sait que ce sont des bons supporters…

Mais t’es en fin de contrat tu pourrais te retrouver là-bas…

Oui, un joueur de 28 ans, en fin de contrat, libre, international dans l’équipe numéro un mondial, ça ne peut pas être une mauvaise affaire, un mauvais achat. Niveau investissement, il n’y a pas grand-chose à perdre, même si je me chope une gangrène, qu’on me coupe une jambe, on ne peut pas perdre beaucoup d’argent…

Le gars se vend sur un Insta Live !

Eh mais non hein, moi je parle honnêtement tout le monde sait que mon objectif principal c’est de rester à Paris. On verra…

Certains supporters de Paris là te demandent de rester aussi..

Il y a quand même des connaisseurs (Sourire)

L’annulation de l’Euro, tu l’as vécue comment ? C’est une déception ?

Je me suis dit qu’Eden était pote avec le Seigneur et qu’il a tout fait pour annuler l’Euro. Cela a bien fonctionné. Mais peu importe car ce n’est pas négociable de prendre autant de risques. Il fallait le reporter. Le principal c’est que ça se fasse. Ca ne me dérange pas d’enchainer avec la coupe du monde un an plus tard, d’ailleurs.

Eden que tu avais blessé ?

Non, ce n’est pas moi, il s’est blessé suite à contact avec moi. Nuance !

Mais tu as eu peur d’être responsable de son absence à l’Euro ?

Non parce qu’il n’a jamais été question qu’il loupe l’Euro. C’était super tôt, au mois de décembre. Au début c’était deux semaines, puis deux mois, puis il y a eu une rechute. Mais à aucun moment, je n’ai douté. Même maintenant, s’il y avait eu l’Euro, il aurait sans doute été là…

On revient sur ton parcours. Pourquoi le foot ?

Pour être avec les copains d’école qui étaient inscrit avant moi, à Saint-Ode. Avec une coach de légende au village, Adrien. C’était sympa, puis j’ai vu assez vite que j’avais un petit plus…

Justement tu te dis quand : je veux devenir pro ?

On en rêve depuis le début. Quand je regardais " Match 1 " sur la RTBF, Match of the day, le foot allemand, téléfoot, les résumés le diamnche soir encore sur la RTBF. Du foot tout le temps et je rêvais de devenir comme eux.

Ton idole ?

Ronaldo, le Brésilien. Sinon Man United version 99 m’a fait aimer et comprendre le foot. J’appréciais Sheringham, Beckham, Giggs,…

Tu as pratiqué d’autres sports ?

Du futsal pendant très longtemps! Ma première passion, même avant le foot. C’est le top. Mais je suis un sportif naturel : j’aime le tennis, badminton, ping, natation,… j’ai juste un souci en gym car je ne suis vraiment pas souple, c’est un réel problème !

Tu joues au tennis avec d’autres diables ? Tu les bats ?

Eden, Thorgan jouent bien. C’est serré. Thibaut joue bien aussi car il est grand et a un bon service.

On sait que tu adores te cultiver aussi. Tu fais comment maintenant que les musées sont fermés ?

Je lis énormément, je regarde Arte, des documentaires avec les enfants. C’est quoi la banquise, les ours, les îles, ils sont assez concentrés. Mais justement au-delà de la culture, mon apprentissage principal maintenant c’est de devenir le meilleur papa possible.

Mais ton jeu se rapproche de quel grand mouvement de peinture ?

Le cubisme ! Parce que parfois mon jeu est abstrait mais toujours efficace.

On termine avec un questionnaire spécial : " Si le confinement était… "

Une vue ?

Le bois de Boulogne.

Une occupation ?

Papa à temps plein.

Un bruit ?

Le silence ! Parce qu’on est sur un grand Boulevard, ça klaxonne tout le temps d’habitude et ici depuis 3 semaines on n’entend rien !

Une chanson ?

Anny Cordy, chaud cacao, les enfants l’écoutent en boucle

Un jeu ?

Cache-cache.

Une odeur ?

Les gâteaux aux pommes que les petits font avec leur grand-mère.

Un apéro ?

Plutôt disgestif, armagnac.

Pas un Orval ?

C’est plutôt une habitude, ça !

Une lecture ?

Il montre le livre de Peter Crouch, en anglais.

Une série, un film ?

On est en plein dans " sex education "…

Ça peut servir, même quand on a trois enfants… Merci Thomas, tu feras quoi en sortant ?

J’irai sans doute à l’entrainement. Mais aussi me faire un bon petit resto…