Thomas Chatelle sur le départ de Fellaini: "On perd notre décapsuleur"

Thomas Chatelle sur le départ de Fellaini: "On perd notre décapsuleur"
Thomas Chatelle sur le départ de Fellaini: "On perd notre décapsuleur" - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGAIMAGE

De retour de Francfort où il commentait jeudi soir la rencontre d’Europa League Eintracht-Inter aux côtés de Pierre Deprez, notre consultant Thomas Chatelle s’est exprimé sur la retraite internationale de Marouane Fellaini.

"Décapsuleur, c’est le 1er terme qui me vient à l’esprit quand je pense à Marouane. Avec ce style qui n’appartient qu’à lui, il nous a sauvé de plusieurs situations difficiles voire désespérées, la dernière en date contre le Japon en Russie. Son jeu de tête si efficace, sa présence physique hors du commun, son contrôle poitrine unique, son travail infatigable sur le terrain, étaient ses atouts principaux. Mais c’est aussi pour cela qu’il était difficile de l’associer à un système de jeu précis, de l’intégrer définitivement dans une animation établie. Quand Marouane était au jeu et qu’il fallait forcer un résultat, la tentation pour les autres était parfois d’oublier les consignes, les principes de jeu, et de balancer vers " Big Mo ". Et c’est vrai que de la tête, il était souvent capable de marquer ou de dévier. C’est aussi pour ça, je crois, que Mourinho l’appréciait : il permettait un jeu direct, réaliste."

Thomas Chatelle, qui a bien suivi l’évolution de Marouane depuis ses débuts au Standard est surtout frappé par un changement de profil: "Fellaini était un milieu de terrain, et il a marqué les esprits comme joueur de rectangle."

Quand on l’interroge sur l’écart (éventuel) entre les qualités techniques pures et la carrière de l’ex-diable, notre consultant tente une comparaison,….avec Thomas  Meunier: "Ils ont grandi techniquement au fil de leur carrière ; ils ont admirablement adapté leur niveau aux besoins des clubs dans lesquels ils ont évolué : de plus en plus haut. Chapeau!"

Sur les raisons du retrait de Fellaini, Chatelle ne se prononce pas. Par contre il estime que c’est dommage, parce que trop tôt: "Il avait encore des choses à nous apporter, un rôle à jouer. Et puis, c’était un peu la mascotte de l’équipe, son porte-bonheur, avec un côté rassurant. Mais peut-être que ce statut de joker le frustrait?!"

En milieu de terrain, depuis 3 ans, on a perdu Defour, Dembélé, Nainggolan, et maintenant Fellaini. Restent Witsel et De Bruyne, en espérant que l’avenir appartienne aux Tielemans, Dendoncker, Praet, Vanaken et autre Bryan Heynen ?

" Mais aucun de ceux-là n’a le profil de Marouane, et donc il nous manquera."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK