Teklak: "Le problème de ce Russie-Belgique, c'est qu'on va en tirer des conclusions négatives pour rien"

Dans l'émission "Complètement Foot" sur Vivacité, Pascal Scimè et Alexandre Teklak ont débriefé le partage entre la Russie et la Belgique (3-3). 

"Le 11 de base me paraissait logique, a souligné d'entrée Pascal Scimè. C’était un match amical en Russie qui sert à donner du temps de jeu aux réservistes qui en réclament depuis des mois, déjà sous l’ancien sélectionneur. Cela devait leur permettre de travailler leurs automatismes en match et de montrer à l’entraîneur qu’ils peuvent être de bons backups. […] Les Russes ont fait ce qu’ils devaient faire en début de match en essayant de mettre le feu dans ce stade, mais bon, on leur a donné les allumettes. Et puis nous sommes rentrés dans ce match. Mais il ne faut pas oublier qu’on marque sur trois phases arrêtées, et qu’on encaisse sur phase arrêtée aussi. Donc beaucoup de distraction d’un côté comme de l’autre sur l’ensemble de la rencontre. Après honnêtement, à la mi-temps, vous menez largement, et vous ne devez jamais repartir de Sotchi sans avoir gagné ce match. Peu importe les changements."

"C’est un match qui finalement est plus destructeur que fédérateur"

"La première mi-temps était assez bien contrôlée par les Belges, on le voyait dans la fluidité de la possession. Il y avait pas mal de jeu vers l’avant, ils ont été entreprenants en comparaison avec le match contre la Grèce, a concédé Alexandre Teklak. Maintenant, déjà en première mi-temps j’ai été alerté par les problèmes de reconversion. Quand on joue à trois comme cela, c’est difficile de reconstituer un 4 ou un 5 arrière quand on a beaucoup de joueurs qui sont devant le ballon. Cela a un peu été le problème de Tielemans et Dembélé en première mi-temps par rapport à leur couverture l’un sur l’autre. Cela ne s’est pas trop vu parce que les Russes étaient maladroits ou partaient de très bas. Par contre je pense qu’on va avoir des soucis avec cette défense quand on va vouloir aller compenser des attaquants qui partent dans la profondeur. Ce n’étaient pas spécialement des flèches en face et on a vu que même face à des joueurs "modestes", on a éprouvé des problèmes dans ces situations, qui se sont confirmés sur la deuxième mi-temps. Il y a une forme de nonchalance qui est apparue. La perte de balle de Dembélé exprime vraiment ce manque de couverture et cette défense trop lente pour compenser un contre qui n’est mené qu’avec 2 joueurs russes. Et puis la perte de balle de Carrasco qui met en difficulté toute la défense belge illustre un peu le désarroi de notre arrière-garde. Sur cette situation, Alderweireld doit se montrer beaucoup plus dominant et autoritaire dans son face à face contre le buteur qui arrive à marquer au premier poteau. C’est ridicule parce qu’il est dans un angle hyper fermé et Mignolet se fait surprendre… C’est vraiment des buts de ducasse".

Et d'ajouter : "Je sais que les propos de Courtois concernant l’importance de ce match ont fait grincer des dents, mais par l’absurde, les faits ont prouvé qu’il avait raison. Quels enseignements en tirer maintenant ? Franchement c’est un match qui finalement est plus destructeur que fédérateur. Le gros problème de ce match c’est qu’on va en tirer des conclusions négatives pour rien parce que ce match n’a aucune importance, si ce n’est d’avoir gagné 300.000 euros au passage. C’est dommage. […] Je me demande parfois quel est encore le degré de motivation de certains joueurs."

Fautes techniques des ... cadres de l'équipe

"On pouvait supposer que, mais je ne pensais pas qu’on allait arriver à ce type de scénario-là, a enchéri Pascal Scimè. Et encore, les fautes techniques sur les buts qu’on prend, elles viennent des cadres de l’équipe."

Alexandre Teklak de conclure : "Et puis souvent, quand on fait beaucoup de changements comme cela a été le cas en fin de match, et qu’on mène, souvent ce qu’il se passe, c’est qu’on désorganise l’équipe. Généralement quand on fait des changements pour faire des changements, comme la montée de Boyata à la 89eme minute, qui ne sert absolument à rien… Finalement, ces changements, plutôt que de renforcer l’équipe, l’ont encore plus désorganisée. Est-ce au travers du jeu de position des joueurs ou bien de leur attitude ? La question se pose, mais dans des matches amicaux, cela arrive régulièrement."

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK