Séduisants face à la Tunisie, les Diables s'offrent leur plus prolifique victoire en Coupe du Monde

La Belgique a battu la Tunisie à Moscou et a fait un grand pas vers les huitièmes de finale (5-2). Les Diables montent en puissance et peuvent toujours s’appuyer sur l’efficacité de Romelu Lukaku et la grande forme d’Eden Hazard, tous deux auteurs d’un doublé. Le remplaçant Michy Batshuayi s'est chargé du 5e but. Jamais, la Belgique n'avait autant marqué en Coupe du Monde.

Roberto Martinez reste fidèle à son 3-4-2-1 et à son onze de base. Nabil Maaloul passe lui à quatre derrière. Le sélectionneur tunisien avait pointé la lenteur de la défense belge mais c’est son arrière garde qui est dépassée dès que les Diables accélèrent. Romelu Lukaku s’engouffre dans la profondeur (2e), Thomas Meunier frappe à distance (3e).

Hazard détonateur et finisseur

Le back droit du PSG, bien plus à son avantage que contre le Panama, percute sur la droite, Eden Hazard laisse passer pour Dries Mertens qui lui remet. Syam Ben Youssef est pris de vitesse et accroche notre capitaine. Jair Marrufo n’hésite pas et indique le point de penalty. La faute est à la limite du rectangle. Le VAR confirme sa décision. Hazard transforme la sanction avec son sang-froid habituel (6e, 1-0). Il débloque son compteur en Coupe du Monde et marque son 23e goal en sélection, le 7e sur penalty.

Les Diables sont bien dans leur match et enchaînent les offensives, bien aidés par les erreurs tunisiennes à la relance. Lukaku décroche et sert Hazard au petit rectangle. Il croque sa reprise (13e). Mertens jaillit au centre de terrain, Big Rom se défait du marquage avec un appel-contre appel d’école avant d’envoyer un tir croisé précis dans le petit filet de Farouk Ben Mustapha (16e, 2-0).

Le scénario est idéal. Les Belges relâchent la pression et leur attention. La sanction est immédiate. Dylan Bronn reprend victorieusement un coup franc de l’excellent Wahbi Khazri (2-1, 18e). La Tunisie prend confiance et pose des problèmes aux Belges via Ferjani Sassi (31e) et surtout Khazri qui teste les réflexes de Thibaut Courtois (33e). Les sorties sur blessures de Bronn (22e) et Ben Youssef (41e) coupent leur élan.

Lukaku égale Wilmots et CR7

Les Diables veulent bien faire … peut-être trop. Mertens (19e) et Kevin De Bruyne (45+2e) affichent un excès d’altruisme. Juste avant la mi-temps, un service génial de Meunier isole Lukaku. Face Ben Mustapha, l’attaquant de Man United pique son ballon et inscrit déjà son 4e but du tournoi (autant que Cristiano Ronaldo), le 5e de sa carrière en Coupe du Monde (3-1, 45e+3). Il revient à hauteur de Marc Wilmots, le Belge le plus prolifique de l’histoire. 

Un retour précieux de Jan Vertonghen devant Saif Khaoui, une reprise manquée de Khazri et un tir de Anice Badri, les Aigles de Carthage alignent trois occasions en 5 minutes en début de 2e période. Les Belges ont le bon goût d’éteindre rapidement ce vent de révolte. Sur une ouverture millimétrée de Toby Alderweireld, Hazard sème les défenseurs et se joue du gardien tunisien (4-1, 51e). Pour la 3e fois de son histoire (4-4 contre l’Angleterre en 1954 et 3-4 contre l’URSS en 1986), la Belgique marque quatre fois dans un match de Coupe du Monde.

Batshuayi participe à la fête

Le match est plié. Lukaku, touché à la cheville, (59e) et Hazard (68e), les buteurs, sont remplacés. Martinez donne du temps de jeu à Marouane Fellaini, Michy Batshuayi et Youri Tielemans (85e) Une belle frappe enroulée de Carrasco frôle le cadre (61e). Un excellent retour de Yassine Meriah (76e), la barre (80e) et un bel arrêt de Ben Mustapha (81e) privent Batsman de son petit but. Ces échecs ne le découragent pas et le joueur de Dortmund finit par trouver le chemin des filets d'un tacle glissé (5-1, 90e). Khazri, le meilleur tunisien, est récompensé pour son match dans les arrêts de jeu (5-2, 90e+3).

Notre sélection étend sa série d'invincibilité en phase de groupe en Coupe du Monde à 11 matches (6 victoires, 5 partages).

Les Belges ont fait le job. Ils ont mérité les félicitations du Roi Philippe et pourront profiter pleinement de la soirée en famille prévue au Moscow Country Club.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK