Roberto Martinez voit plusieurs de ses Diables devenir entraîneur

Roberto Martinez voit ses diables en entraîneur
Roberto Martinez voit ses diables en entraîneur - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Dans un entretien à la BBC, Roberto Martinez qui vient de prolonger son mandat à la tête des Diables Rouges a en quelque sorte endossé son nouveau costume de directeur technique pour la première fois. Le coach espagnol a en effet partagé sa vision sur l’après-carrière de ses protégés : "En Belgique les joueurs deviennent de véritables ambassadeurs et pas seulement du football mais de la vie car ces jeunes joueurs intègrent de grands clubs européens. Lorsqu’ils reviennent, tout le monde les regarde. Ce n’est pas facile si on n’est pas préparé pour l’étape suivante. Ceux qui ont fait la campagne de la Coupe du Monde 2018 ont apporté beaucoup de joie à la nation tout entière. Et l’étape suivante c’est de devenir entraîneur. On doit les préparer à cela".

L’exemple de Vincent Kompany avant Jan, Axel et les autres…

Le premier cas concret est déjà en activité. Il s’agit bien entendu du joueur-entraîneur d’Anderlecht : "On a un cas déjà, celui de Vincent Kompany. Il joue toujours en championnat et pour l’équipe nationale. Mais il commence aussi à coacher dans son club d’Anderlecht, un des plus grands clubs belges. Et je pense que des garçons comme Jan Vertonghen, Axel Witsel, Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku, Dries Mertens ou encore Thomas Meunier peuvent devenir entraîneur, j’en suis certains".

Former et accompagner les vocations

"On sait maintenant que ces joueurs ont cette vision, cette démarche et cette capacité à devenir entraîneur. Ils seront ceux qui vont influencer le football belge de demain. Donc on doit les préparer dès à présent via les formations UEFA. Tout cela est positif et une occasion qu’ils prennent leurs responsabilités mais aussi de voir le jeu différemment, pas seulement d’un point de vue individuel. Ils pourraient ainsi terminer leurs carrières et avoir immédiatement des possibilités d’entraîner directement après et ce serait dommage que ce ne soit pas le cas" a conclu le coach fédéral.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK