Roberto Martinez, Marouane Fellaini, l'Euro en 2021... Les vérités d'Axel Witsel

Witsel tourné vers l'avenir avec les Diables Rouges
4 images
Witsel tourné vers l'avenir avec les Diables Rouges - © VIRGINIE LEFOUR - BELGA

Dans un entretien exclusif pour la RTBF, Axel Witsel, évoque son éventuel avenir d'entraîneur au Standard, ainsi que la reprise en Bundesliga. Mais il répond aussi à trois questions qui concernent la prolongation de contrat du Sélectionneur fédéral Roberto Martinez, la retraite internationale de Marouane Fellaini et le report de l'Euro à 2021.

"On est tous heureux de garder Martinez avec nous"

Quand on l’interroge sur la reconduction du contrat de Roberto Martinez à la tête des Diables, Axel Witsel tient des propos très clairs. Très positifs surtout.

"C’est une top décision. On a ainsi l’opportunité de garder avec nous un coach bourré de qualités, de classe aussi. Depuis qu’il est arrivé on a atteint un niveau supérieur, et on a maintenant envie de décrocher un titre avec lui. On va donc conserver des méthodes d’entraînement, de sélection, de jeu qu’on connaît bien, et ça nous convient parfaitement. Il a ramené un esprit de vainqueur qu’on retrouve même à l’entraînement, avec beaucoup d’intensité et de compétition entre nous. Les résultats qu’il a obtenus avec nous méritaient une prolongation de contrat."

"A l'Euro, on aura tous un an de plus, pas grave !"

Pour le Diable rouge, le report de l'Euro à 2021 n’est pas un problème, en ce qui le concerne : "J’aurai un an de plus mais ce n’est pas un souci. Pour Eden, on le sait, c’est mieux, il sera plus dans le rythme des matchs, en meilleure forme physique. Pour les plus âgés, c’est surtout la question des éventuelles blessures. Vincent (Kompany) et Thomas (Vermaelen) ont un peu galéré ces dernières années mais la poisse semble les quitter. Et on a besoin d’eux. Pour Jan (Vertonghen) et Toby (Alderweireld) je ne m’inquiète pas du tout."

"Marouane revient quand il veut"

Concernant Marouane et sa décision de mettre fin à sa carrière internationale, le médian de Dortmund se veut serein, fataliste aussi, même si... "On n’en a jamais parlé lui et moi. Il a donné ses raisons, et dans l’équipe tout le monde a accepté, même si on aurait préféré qu’il reste. Il aurait eu sa place, c’est un profil de joueur rare dans une équipe, et chaque fois qu’il a joué, comme titulaire ou comme réserviste, il a eu un impact sur l’équipe. Il sait qu’il peut changer d’avis, en tout cas."