"Qui peut encore nier que Eden est désormais le vrai "Boss" des Diables ?"

Quel Diable fut donc le plus séduisant lors du succès face à Chypre 4-0 ? En plus de Youri Tielemans, un nom ressort : Hazard. Eden et son frère Thorgan ont clairement marqué les esprits.

"J’épinglerais Thorgan Hazard. Première titularisation, premier but pour le cadet des frères qui a fait preuve d’une activité constante, note Manu Jous. Audacieux, entreprenant, Thorgan a multiplié les appels, les démarquages. Toujours dans la justesse. L’envie de (trop) bien faire aurait pu le perdre, elle l’a au contraire sublimé. Le genre de prestation qui peut amener des doutes dans l’esprit d’un sélectionneur, lui poser des problèmes (de luxe). Car si Thorgan Hazard est incontournable dans un groupe de 27 ou 28, il l’est moins dans un noyau de 23. Martinez devra trancher. Et forcément faire des déçus puisque choisir c’est renoncer. Le match de Thorgan est de ceux qui peuvent bousculer un ordre établi…"

"Sur l’ensemble des deux matches Eden Hazard, nettement au-dessus du lot, assure Rodrigo BeenkensSon frère Thorgan a démontré qu’il était bien plus qu’une bonne doublure. Un réel concurrent pour Dries Mertens ?"

Vincent Langendries pose, lui, une question : "Franchement, qui peut encore nier que Eden est désormais le vrai "Boss" des Diables ? Sur le terrain et, peu à peu, aussi en dehors… il est écouté, respecté et suivi. C’est notre joueur référence numéro 1. Et sur le match de ce mardi j’ajouterais évidemment son frère. Thorgan. Quelle pêche, quelle vitesse d’exécution,… jeu simple, technique, des centres à foison."

Et d'ajouter : "N'oublions pas Tielemans. Quelle élégance, quelle fraîcheur, quelle grinta ! Dans son système avec ce double poste devant la défense, Martinez a désormais une palette très large de solutions (Fellaini, Witsel, KDB, Tielemans, Dendoncker, Defour, Dembele, Nainggolan)."

"Youri Tielemans a confirmé son excellente seconde mi-temps à Sarajevo. Pendant 60 minutes, il était très impressionnant au pressing. Son jeu rapide et ses passes précises et tranchantes sont un régal pour ses partenaires", précise Rodrigo Beenkens.

Le joueur de l'AS Monaco a également séduit Thierry Luthers : "En l'espace d'une rencontre et demie en fin de campagne qualificative, Youri Tielemans a démontré qu'on pouvait clairement compter sur lui pour le Mondial en Russie. Contre Chypre, il a exercé un pressing de bon aloi et a tenté sa chance au but dès qu'il le pouvait, mais sans réussite cette fois. La qualité de son passing n'est évidemment plus à démontrer et le seul bémol concernant le jeune Bruxellois, c'est évidement son manque de temps de jeu en club avec Monaco."

Vincent Langendries conclut avec un dernier coup de coeur : "Je termine par Lukaku, monstrueux de puissance à l’image de son but. A l’heure qu’il est… Merkis, son opposant, mange toujours le gazon de Bruxelles. A ce titre, Batshuayi a encore du pain sur la planche."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK