Pourquoi l'Ecosse craint Romelu Lukaku à ce point

Roberto Martinez a pris le parti de le faire souffler contre Saint-Marin. Connaissant la motivation de Romelu Lukaku à scorer un maximum, on se doute que le buteur des Diables n'a pas dû apprécier. Il en est à 48 buts pour le compte de l'équipe nationale. Il a en tête l'obsession de franchir le cap symbolique des 50 buts pour asseoir plus encore son statut de meilleur buteur de l'histoire des Diables. Et Saint-Marin avait tout de la victime désignée. Pas grave, Romelu Lukaku déplacera son ambition du modeste stade de Serravalle à l'enceinte mythique de Hampden. Il y retrouvera sur le banc d'en face, Steve Clarke. L'entraîneur écossais a été son mentor à West Brom en 2012. "J'ai un plan pour le contrer. Mais il est top secret. Je ne vous le dirai pas. C'est un top joueur. Son passage à l'Inter a relancé sa carrière. Je lui souhaite le meilleur. Mais pas ce soir. "

L'entraîneur écossais le craint. Lui et sa force de frappe. Mais l'Ecosse qui n'a plus battu les Diables depuis le 14 octobre 1987 n'est plus ce qu'elle était. L'Ecosse est 4e à 6 points de la deuxième place occupée par la Russie. Elle a été battue 3-0 au Kazakhstan et ne s'est imposée que 0-2 à Saint-Marin à titre d'exemple. Steve Clarke est arrivé le 20 mai de cette année. Mais son bilan traduit son incapacité à redresser la barre. Une victoire et deux défaites. Romelu Lukaku pourrait, ce soir, accentuer ce sentiment de crise qui mine le foot écossais. L'Ecosse court après une participation à un Euro depuis...1996.

"Romelu Lukaku nous fait vraiment très peur, nous confie Kieran Marley, journaliste à BBC Scotland. Il marque très souvent. Et notre axe défensif (Mulgrew et Cooper) est très lent. Je suis très inquiet. "

Notre interlocuteur a raison. Le passage de Romelu Lukaku sur le banc a décuplé sa motivation à franchir le cap des 50 buts. Roberto Martinez pourrait tirer, ce soir, un bénéfice inattendu du choix posé à Saint-Marin.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK