"Plus qu'un but, un gouffre" entre la France et la Belgique

La Une de L'Equipe
4 images
La Une de L'Equipe - © L'Equipe.fr

La presse française n'est pas tendre avec ses "Bleus" ce lundi au lendemain de la défaite tricolore face à la Belgique. Les Diables et particulièrement Radja Nainggolan ont frappé les esprits au stade de France.

"Les dernières minutes sont un trompe-l’œil"

L’Équipe consacre sa Une à la victoire de Stan Wawrinka à Roland Garros et repousse le résultat de l’amical dans un petit coin. Le célèbre quotidien français parle d'un match "fou fou !", d'une rencontre "bizarre au Stade de France, où il y a eu des buts et de l’énergie positive".

En pages intérieures (20 à 22), le journal sportif se montre plus sévère envers ses joueurs. "Les dernières minutes sont un trompe-l’œil : La France a frôlé une claque historique face à la Belgique. Elle n’a presque rien réussi, rien montré de ce qui doit en faire une puissance européenne dans un an". Et Vincent Duluc d'enchainer plus loin dans son article. "Le contraste entre les Bleus et les Diables, sous le soleil et dans la lumière de juin, a été éclatant. L’impact athlétique, la vitesse des remontées de balle, la qualité technique, l’impression d’avoir retrouvé Pirlo avec un jour de décalage face à la facilité de Nainggolan : la Belgique a frappé fort. Hier soir, il y a eu beaucoup plus qu’un but d’écart. Il y a eu un gouffre."

Des Bleus "transparents" pour France Football

"Transparents pendant 88 minutes, les Bleus ont été logiquement battus par la Belgique, dimanche soir en match amical au Stade de France (3-4)", résume France Football. "Quatre buts dans la musette à la maison, une équipe en difficulté, des supporters qui sifflent chaque joueur qui est remplacé... Le bilan est lourd. Les supporters belges se chargent d'en remettre une couche en lançant des "Olé" et des "On est chez nous, on est chez nous" aussi moqueurs que mérités."

Comme leurs confrères de L'Equipe, les journalistes de FF sont tombés sous le charme de notre Radja. Le Ninja de la Roma est leur "coup de cœur". "Nom : Nainggolan. Prénom : Radja. Titulaire devant la défense à la place de Moussa Dembélé, le joueur de l’AS Roma a été étincelant. Présent des deux côtés du terrain, il a été à l’origine du premier but de Fellaini et a surtout été l’auteur d’un magnifique troisième but après une frappe de plus de vingt mètres, complètement hors de portée de Hugo Lloris. Comme si la Belgique n’avait pas assez de talents en magasin comme ça, Nainggolan (27 ans) termine sa magnifique saison par une prestation de très haut niveau."

Le magazine français a également questionné ses internautes. La Belgique est-elle meilleure que la France ? et la réponse est sans appel. C'est oui à 57%.

Fidèle à son style, So Foot est encore plus tranchant. "L'équipe de France se ramasse sévèrement contre la Belgique (3-4) au stade de France en amical. Un prétexte en or pour que Deschamps puisse pousser une gueulante. Mais on est le 7 juin et ça reste un match sans enjeu", tempère le site internet français.

"Wilmots a donc fait en sorte que son équipe montre un beau visage au stade de France. Mission accomplie, avec des buts, des passements de jambe d'Hazard, des montées surprenantes de Vertonghen et la grinta de Nainggolan. En revanche, pour les fans des Bleus, c'est un peu la confirmation que quand ils sont en vacances, ils sont en vacances, faut pas les faire chier", assène So Foot.

Le Parisien s'inquiète, Le Monde sobre

Le Parisien évoque de son côté "une défaite inquiétante pour les Bleus à un an de l'Euro". Le Monde opte pour un titre sobre : "Équipe de France : les Bleus chutent face à la Belgique".

Et si les Diables ont impressionné sur la pelouse du stade de France, les supporters aussi ont marqué des points. "Il manquait du monde (en référence aux absents dans les deux sélections), mais pas les supporteurs belges, toujours aussi nombreux, chambreurs et festifs. Un régal." Le Monde complète : ""On est chez nous", a chanté, dès l’entame de la rencontre, la bouillonnante coulée pourpre et jaune massée dans les travées de l’enceinte de Saint-Denis".

M. Weynants

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir