Pas d'Euro pour les Diablotins : Mathijssen regrette le manque d'efficacité de ses joueurs durant la campagne

Pas d'Euro pour les Diablotins: Mathijssen regrette le manque d'efficacité de ses joueurs durant la campagne
Pas d'Euro pour les Diablotins: Mathijssen regrette le manque d'efficacité de ses joueurs durant la campagne - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

La Belgique ne participera pas à l'Euro des moins de 21 ans. Le partage (1-1) de la Roumanie face au Danemark signifie que les Diablotins, battus 3-2 par la Bosnie-Herzégovine mardi, ne terminent pas dans les cinq meilleurs deuxièmes. Le sélectionneur des Espoirs Jacky Mathijssen pense que les jeunes Belges ont manqué d'efficacité durant cette campagne.

"Nous avons mené 0-1 et cet avantage aurait pu être plus important", a expliqué Mathijssen en conférence de presse. "Nous étions dominateurs et le sentiment était que tout irait bien. Après, la Bosnie-Herzégovine a renversé la situation. Nous avons encore eu des occasions. Le troisième but a coupé les jambes de pas mal de joueurs."

Selon Mathijssen, "cela ne sert à rien de viser des gens spécifiques" après la prestation de mardi. "Quelque chose est revenu trop de fois. Ce qu'il nous manque, c'est de mettre les occasions au fond du but. Il nous a manqué un 'killer' en Moldavie (défaite 1-0, ndlr). Il nous en a manqué un ce soir. Je crois qu'on s'est créé six-sept occasions de but nettes. Et si je vois le début du tournoi, on n'a pas marqué chez nous contre la Bosnie (0-0), on n'a pas marqué au Pays de Galles (1-0). Je crois que c'est ce qu'il manque à cette génération: concrétiser, être réaliste, être plus sec, plus efficace."

Les jeunes Belges se retrouvent dans une situation paradoxale: sur les 13 points pris durant cette campagne, 6 l'ont été contre l'Allemagne, battue tant à l'aller (2-3) qu'au retour (4-1). "Je suis sûr qu'on pouvait espérer gagner contre plusieurs grandes équipes, mais je crois qu'il est clair qu'on a très difficile de gagner contre les moins bonnes, qui se mettent en défense, qui ont une organisation à huit, neuf parfois à dix joueurs dans des petits espaces. Il y a trois matchs (sur huit, ndlr) où nous n'avons pas marqué. Je suis déçu car les joueurs ont le talent pour rivaliser avec d'autres pays d'Europe, mais il faut apprendre, comme l'équipe A il y a cinq-six ans, à être réaliste, à avoir du sang-froid contre les petits. On n'en est pas encore là."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK