Michy Batshuayi : Il n'est peut-être pas trop tard, mais il est grand temps...

Michy Batshuayi Equipe nationale belge
7 images
Michy Batshuayi Equipe nationale belge - © OZAN KOSE - AFP

Mais où est donc passé Michy Batshuayi ? Disparu des radars, ou presque !

Ah oui, il vit à Londres, et s’entraîne à Cobham, pour le compte de Chelsea FC.

Mais il ne joue pas, il ne joue plus ! Pourquoi diable ? ! Et comment sortir de l’impasse ?

Avant d’essayer de répondre à ces questions, quelques réflexions, en vrac, émanant de quelques personnes bien informées que nous avons interrogées sur le "cas" Batshuayi.

Marc Degryse, Consultant Het Laatse Nieuws :"Depuis son départ de l’OM il y a 4 ans, je ne suis pas sûr qu’il ait progressé. Avec si peu de temps de jeu et les déceptions qu’il a dû vivre, il a probablement perdu du rythme et de la confiance. Mais son talent, il l'a prouvé".

Kristof Terreur, journaliste HNB spécialiste de la Premier League :"C’est une drôle d’histoire, parce qu’à Chelsea, au début, on croyait beaucoup en lui : ils ont versé 35 millions tout de même. Aujourd’hui c’est l’impasse. Mais il n’y a pas qu’à Chelsea qu’il n’a pas saisi sa chance".

Fred Waseige, Consultant Voo Foot : "Ce serait injuste de dire que sa carrière est ratée. Il a réussi des belles choses, mais ça manque de régularité et il faut absolument qu’il rebondisse rapidement. Il a trop de qualités et j’aime trop ce genre de joueur là, je ne veux pas croire qu’il soit trop tard".

Marc Degryse :"Quand on a les qualités qu’il a, ce sera du gâchis s’il ne réussit pas à s’imposer quelque part. Le sens du but, la faim dans les 16 mètres, la mobilité, la vitesse, et une certaine créativité pour marquer, ça ne suffit pas pour réussir une carrière mais ça fait tout de même un sacré bagage".

Du Standard à la tribune de Chelsea en six saisons

Le parcours de Batsman est facile à résumer.

Après Sclessin, il signe 2 saisons très réussies à l'Olympique de Marseille: 

78 matchs – 33 buts. Chelsea l’achète.

Ensuite :

– Une première saison encourageante chez les Blues : 28 m - 9 b (t.c.c.)

– Un début de saison suivante décevant : 25 bouts de matchs – 10 b (t.c.c)

– Un prêt réussi de 4 mois à Dortmund : 14 m – 9 b.

- Un prêt raté de 6 mois à Valence : 23 m – 3 b

- Un prêt prometteur de 5 mois à Crystal Palace

- Enfin un retour sans issue à Chelsea. Depuis le début de l’actuelle saison, Michy totalise 1 titularisation en 16 apparitions, 8% de temps de jeu, 1 but, 1 assist. Famélique!

Frank Lampard a clairement fait comprendre qu’il n’en attendait plus rien. Il lui reste une année de contrat. En deux ans, sa cote sur transfermarkt est passée de 40 millions (avril 2018, fin du prêt à Dortmund) à 17 millions (juin 2020, en tribune à Chelsea). Un grand gâchis.

Raison de l’échec N1 : des mauvais choix

C’est Antonio Conte qui fait venir à Chelsea le jeune (22 ans) buteur de Marseille. Les débuts sont prometteurs. A l’entraînement, notamment, Batshuayi montre l’étendue de son talent et sa faculté à empiler les buts. "Mais assez vite, Conte va estimer qu’il est un peu trop instinctif comme attaquant, se souvient Kristof Terreur. Conte est assez strict comme entraîneur, et très pointu sur le plan tactique. Il a vite préféré Diego Costa".

Le Chelsea de Conte n’était donc peut-être pas la bonne destination pour Michy, si tôt dans sa carrière ?

Le prêt à Valence constituera un autre mauvais choix. Guillaume Gautier (Sport Foot Mag) a interrogé les confrères espagnols à l’époque. "L’entraîneur, Marcelino Garcia, imposait lui aussi un système de jeu très rigide, avec beaucoup de courses défensives. Ça ne convenait pas à Batshuayi. Rapidement, on lui a collé l’image du buteur égoïste, qui ne travaille pas assez pour le collectif".

Erreur de casting, donc ?! Mais alors, à qui la faute ? Pas au joueur. A son agent ? Au club londonien ?

"A son retour de la Coupe du Monde en Russie, Maurizio Sarri a également fait savoir que le Diable n’entrait pas dans ses plans tactiques, ajoute Kristof Terreur. Et cette saison, quand Olivier Giroud et Tammy Abraham étaient blessés, il n’a pas convaincu Lampard".

Un agent, qui connait la Premier League et le cas Batshuayi, nous glisse :"Un tel type de joueur doit être beaucoup plus accompagné, dans sa carrière. Nous gagnons suffisamment bien notre vie pour leur consacrer le temps nécessaire. Mais quand l’écurie d’un agent est trop grande, il manque de temps pour ses poulains. Et attention, c’est aussi au niveau des comportements, de l’attitude et de la personnalité que les agents doivent encadrer leurs protégés".

Raison de l’échec N2 : sa personnalité ?

C’est toujours dangereux comme hypothèse, mais quasi tous nos interlocuteurs l’ont soulevée, anecdotes à l’appui.

Guillaume Gautier :"A Valence, Marcelino Garcia était très à cheval sur la diététique. Michy a un jour posté sur les réseaux sociaux une photo de lui en train de manger une gaufre, le coach n’a pas apprécié. De manière générale, la Direction a vite regretté un manque d’application sur et en dehors du terrain".

Klaus Convents, ex-agent de joueur et scout en Bundesliga a interrogé Alexander Bade, entraîneur adjoint à Dortmund en 2018. "Globalement ils étaient fort contents de lui, et si Chelsea n’en avait pas demandé autant et qu’il ne s’était pas blessé avant la fin de saison, Dortmund l’aurait acheté. Mais le staff regrettait aussi des petits problèmes de discipline tactique et d’implication dans le travail collectif. C’est un pur joueur de rectangle et il s’en contentait".

Marc Degryse :"Ça m’avait frappé, quand il était au Standard. En parlant avec lui je lui avais demandé à quelle heure il se levait le matin. Il m’avait répondu avec un grand sourire "Un quart d’heure avant l’entraînement". A-t-il changé ? Je me demande s’il ne manque pas de maturité et de sérieux".

120.000 euros par semaine, l’impasse de l’argent

D’après nos informations, l'attaquant des Blues gagne 120.000 euros/semaine et aime sa vie à Londres. Un tel salaire est un frein pour des équipes qui voudraient le louer.

D’après Marc Degryse "Bruges le voulait en janvier, avant d’enrôler Michael Krmencik. C’était l’idéal pour se relancer, comme Simon Mignolet le fait. Mais Michy a déclaré qu’il voulait rester dans un championnat plus relevé. Je le comprends, mais en attendant, les mois et les années passent".

Sa place chez les Diables est-elle menacée ?

La question se pose pour lui comme pour Christian Benteke et Divock Origi.

En Russie, Roberto Martinez avait laissé ceux-ci à la maison, au profit du supporter de Bob l’Eponge. Mais s’il disparaît complètement de la feuille de match de Lampard, les cartes pourraient bien être redistribuées. En l'absence de Marouane Fellaini, par exemple, Benteke et son jeu de tête a ses chances.

Marc Degryse :"Il avait reçu sa chance à San Marin, et malgré ses deux buts, il ne m’avait pas convaincu. Avec son potentiel, il devrait être le rival N1 de Romelu Lukaku, mais il en est loin. Il a de la chance que Benteke et Origi ne performent pas non plus. Il a aussi pour lui de pouvoir être complémentaire de Romelu. Il devrait prendre exemple sur sa mentalité de Romelu, les ambitions qu’il a, le travail qu’il abat etc.…"

Qu’en pense Roberto Martinez ? Difficile à dire. Dans peu de temps, on verra déjà s’il le reprend pour les deux matchs de Nations League au Danemark et contre l’Islande.

Alors maintenant on fait quoi ?

Fred Waseige :"Il faut qu’il quitte. Surtout il faut qu’il trouve un club dans lequel le contexte lui sera favorable. Et retrouver ses sensations et la confiance. Avec ses qualités, ça peut aller vite, j’en suis sûr ! On l’a toujours considéré comme un 9 pur. Moi je rêve qu’un entraîneur prenne le temps de le tester dans un autre rôle. Mais toujours en lui laissant pas mal de liberté dans les 30 derniers mètres".

Marc Degryse :" Si je le voyais, Je lui dirais : oublie l’argent et ton confort à Londres, reprend ta carrière en main, et prouve que tu as toujours le talent qu'on te connaissait".

Et c'est tout ce qu'on lui souhaite.

Nous avons bien sûr tenté de joindre son agent, souvent, mais en vain. C’est peut-être lui, pourtant, qui détient la solution.

Ou plutôt une partie de la solution.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK