Meunier : "On convertit tout en "années footballeur" alors que ma vie n'a pas encore débuté"

Pour l’émission "Hep Taxi" diffusée sur La Deux et Auvio le dimanche 10 février à 23h35, Jérôme Colin est parti à Paris à la rencontre de Thomas Meunier. Le back droit des Diables a évoqué des sujets variés comme les coupes de cheveux parfois fantasques des footballeurs ou la peur de vieillir.

Les excentricités capillaires, ce n'est pas vraiment son truc. 
"Moi, j'ai toujours eu la même coupe. Après, cela fait vendre. Par exemple, Marouane Fellaini et Axel Witsel, les gens les reconnaissent avec leur touffe de cheveux. Maintenant, Marouane les a rasés (sourire). Il y a aussi la mode des colorations. C'est très vendeur. Matt Pokora, les filles l'aiment bien car il est mal rasé, ... Il y a un jeu autour de cela. Dans le foot, c'est pareil. Neymar ou les footballeurs qui font cela, cela fait partie du jeu. Même au niveau du sponsoring, c'est vendeur. Les gens qui font preuve d'originalité ou de personnalité, les marques aiment cela."

Amateur d'art affiché, Thomas Meunier prend aussi le temps qui passe avec philosophie. Conscient qu'il y a une vie après le football. "Non, vieillir ne me fait pas peur du tout. On nous tue, il est vrai, un peu mentalement. Par exemple, moi, j'ai 27 ans et on me dit que je suis vieux, que je suis plus proche de la fin que du début. On convertit tout en "années footballeur" alors que ma vie n'a pas encore débuté. On dit qu'à 35 ans, les footballeurs c'est fini mais la vie ne s'arrête pas à cet âgé-là".

Retrouvez les émissions "Hep Taxi !" ici.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK