Martinez pas inquiet à propos de la polémique sur les droits à l'image

Martinez pas inquiet à propos de la polémique sur les droits à l'image
Martinez pas inquiet à propos de la polémique sur les droits à l'image - © DIRK WAEM - BELGA

Roberto Martinez, le sélectionneur national, ne craint pas que la polémique sur les droits à l'image de ses joueurs n'affecte les Diables Rouges durant leur Coupe du monde en Russie. "Ce n'est pas un matelas gate", a même plaisanté l'Espagnol en conférence de presse jeudi à Dedovsk.

"C'est une histoire qui date de deux ans", a précisé Roberto Martinez. "Cela ne nous concerne pas trop. Certains joueurs sont dans une situation difficile dans ce domaine avec leur club".

Plus tôt dans la journée, Mehdi Bayat avait expliqué que les joueurs avaient signé un contrat relatif avec leurs droits à l'image vendredi dernier et que l'Union belge était satisfaite d'avoir réglé le dossier avant le départ en Russie. Des propos tempérés par l'annonce par Het Laatste Nieuws jeudi du fait que Dries Mertens avait refusé de parapher cet accord.

Belga n'a pu joindre jeudi l'avocat du joueur napolitain Stijn Francis alors que le vice-président de l'Union belge, Bart Verhaeghe avait répondu de façon très diplomatique à VTM. "Nous vivons dans un monde libre et nous n'avons pas de problèmes avec ça."

Les négociations sur les droits à l'image des Diables Rouges sont en cours depuis plus d'un an avec l'Union belge. Un dossier qui avait été médiatisé, notamment parce qu'en mars, il avait été publié que dix Diables Rouges possédaient une société au Grand-Duché de Luxembourg, préférant y placer leurs royalties. Pour 80% de leurs revenus issus de la "propriété intellectuelle", ils ne doivent en effet pas payer d'impôts au Grand-Duché. Ils ne doivent s'acquitter que de 26% d'imposition sur les 20% restants. Ce qui correspond à un taux d'imposition de 5,2 % sur l'ensemble des revenus.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK