Martinez : "J’aurais aimé jouer à Bruxelles pour jouer devant notre public et avoir ce soutien supplémentaire"

A la veille du match face à la Russie, Roberto Martinez est apparu face aux médias pour analyser son adversaire, le public présent au Stade de Saint-Petersbourg et le cas de covid au sein du noyau russe.

Pour le sélectionneur national, il reste peu d’inconnues entre les deux équipes, qui se sont souvent affrontées et leurs forces offensives sont nombreuses : "C’est une équipe que nous connaissons bien. Dzyuba est leur référence, c’est leur point d’appui qui amène également beaucoup de danger. Mais je parlerais aussi de la nature de l’équipe, ils sont très dynamiques, ils font de bonnes courses. Ils sont très forts en contre-attaque et ils jouent bien entre les lignes, notamment avec un joueur comme Golovin. Ils ont beaucoup d’expérience et c’est une équipe qui maitrise différentes tactiques. On l’a vu contre nous, ils n’ont pas du tout joué de la même façon en Belgique et en Russie. Je pense que les deux équipes se connaissent bien mais nous sommes prêts à entamer la compétition".

Il a ensuite passé en revue sa défense et notamment évoqué la différence entre la défense AlderweireldVermaelen Vertonghen et la défense Alderweireld – Denayer – Vertonghen : "Chaque joueur est différent mais je pense qu’ils ont des qualités similaires, ils lisent bien le jeu. Ce sont plus que des défenseurs centraux dans la manière dont ils gèrent le ballon. Ils défendent bien les espaces, ils peuvent défendre des un contre un. Ils communiquent très bien. Donc je ne pense pas qu’il y ait une grande différence. Je vois plutôt qu’on joue trois matchs en 11 jours et il faudra gérer le temps de jeu, utiliser les joueurs frais et se baser sur les qualités spécifiques des joueurs en fonction des adversaires".

Le cas de covid qui a touché la sélection russe n’inquiète pas Roberto Martinez : "Je pense que les protocoles sont assez clairs pour toutes les équipes. Je pense que maintenant on doit faire avec ce genre de situations, qu’on doit s’habituer à ce genre de nouvelles et rester correct vis-à-vis de notre travail en se respectant tous. Ce n’est pas du football, c’est une question de santé publique. Même en faisant attention et en respectant toutes les mesures, le virus reste là et peut contaminer. Je ne pense pas que ça va avoir une influence sur le jeu mais c’est un bon message de prévention".

Et pour ce déplacement en Russie, la Belgique retrouvera un stade avec du public mais un public qui sera derrière son adversaire. Pourtant, cela reste une bonne chose pour le sélectionneur national : "Je pense que jouer devant du public est toujours un boost. Ça va faire du bien de retrouver du public même si j’aurais aimé jouer à Bruxelles pour jouer devant notre public et avoir ce soutien supplémentaire. Mais c’est comme ça et je pense que c’est un bon départ, si vous voulez être performant dans le tournoi, vous devez pouvoir gagner en déplacement, de bien jouer devant une audience hostile. Mais nous serons heureux de voir la centaine de supporters des Diables dans le stade".

Lorsque l’on demande si Doku pourrait suppléer Mertens en tant que titulaire, Martinez ne tarit pas d’éloge pour l’ancien Anderlechtois : "Je pense que Jérémy Doku est prêt. Il ne faut pas regarder son âge, je pense que ces qualités footballistiques sont bien plus âgées que son âge sur le passeport. Il a bien évolué dans le groupe depuis son arrivée, il a débuté des matchs, il a marqué des buts. Mais dans ce tournoi où l’on peut faire cinq changements, je ne pense pas qu’il faut juste se focaliser sur qui va commencer mais plutôt être prêt pour quand tu es sur le terrain et je pense que Jérémy est prêt".

Et à l’entendre, il ne sait pas encore qui seront les 11 Diables sur la pelouse du Stade de Saint-Petersbourg demain soir : "Pas encore. J’ai une idée mais il reste encore un entraînement lors duquel vous avez le dernier feeling. J’attends avec impatience ce dernier entraînement dans ce stade mythique mais nous savons déjà comment nous allons jouer".

Les échos du staff quant aux blessés sont également bons. Axel Witsel est resté en Belgique car tout ce qu’il fait se fait sous contrôle médical. Cependant le joueur de Dortmund progresse très vite et pourrait jouer contre le Danemark. La situation d’Eden Hazard est, elle, plus délicate. Il a besoin de temps de jeu mais il ne faut pas précipiter les choses. On ne craint par contre pas de rechute et pourrait jouer quelques minutes contre la Russie. Pour Kevin De Bruyne, le feu vert médical est toujours attendu. Mais on s’attend à ce que les trois joueurs soient prêts à temps. L’ambiance dans le groupe est bonne et la sérénité règne.


►►► À lire aussi : Thibaut Courtois : "Maintenant qu’on est en Russie, on a vraiment l’impression d’être entré dans le tournoi"

►►► À lire aussi : Hormis De Bruyne et Witsel, restés en Belgique, tous les Diables sont à l’entraînement avant la Russie


Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK