Maradona bourreau des Diables Rouges en 1986 : "J'ai joué 5 fois contre lui… il a marqué 5 fois"

L'Argentin Diego Maradona, légende du football, est mort mercredi à 60 ans, laissant le monde du sport en deuil devant la disparition d'un des joueurs les plus charismatiques et les plus controversés de l'histoire. Maradona, un très mauvais souvenir pour les Diables Rouges, éliminés par l’Albiceleste en ½ finale du Mondial 1986… suite à un doublé du génie argentin.

"On a fait une très bonne première période contre l’Argentine. Maradona a ensuite marqué deux buts. Si on avait marqué en première période, mais un hors-jeu avait été signalé, peut-être que Maradona en aurait mis trois. C’est facile à résumer : j’ai joué cinq fois contre lui… et il a marqué cinq fois. Mais j’ai marqué contre lui aussi : Naples-Bologne, on a perdu 3-1, mais je suis auteur du but. Ca veut dire que j’ai quand même fait quelque chose contre lui, même si ça n’a pas servi à grand-chose. On l’a connu en 1986 puis je l’ai connu en 1988 quand j’évoluais dans le championnat italien. On a joué contre Naples en Coupe d’Italie et en championnat. Il a chaque fois marqué", a expliqué Stéphane Demol à notre micro.

"Pour l’arrêter, il fallait un défenseur costaud italien, allemand ou espagnol. Il a subi une grave blessure en Espagne si je me rappelle bien. En marquage individuel, il fallait être très dur pour le stopper. Il fallait jouer un peu ‘méchant’, ce n’était pas possible sinon. A cette période, c’était le meilleur joueur du monde. Le meilleur de tous les temps ? Je ne sais pas, c’est impossible à dire selon moi. Pelé était d’une autre génération, Lionel Messi encore une autre", a poursuivi l’ancien international belge.

>> LIRE AUSSI"Tu es mon idole pour toujours", le message émouvant de Dries Mertens à Maradona

Michel Renquin, un ancien compère de Demol sous la vareuse nationale, se souvient aussi. "J’ai rencontré trois grands joueurs durant ma carrière : Pelé, Johan Cruyff et Maradona. Trois légendes du football… ils le sont encore aujourd’hui, ils le seront à vie. C’est merveilleux pour moi d’avoir évolué contre eux trois. Contre Maradona, j’ai joué deux fois : la demi-finale du Mondial 1986 au Mexique et également le match Europe-Amérique à Los Angeles le mois d’après", a indiqué Renquin.

Et de conclure : "C’est évidemment lui qui a fait la différence dans le match contre la Belgique en 1/2. On était bien, on a fait un bon match. S’il avait été de notre côté, on aurait été en finale. Il était phénoménal, il a marqué son époque en équipe nationale et avec Naples. Il était au-dessus du lot. On était un peu ‘des ouvriers’ à côté de lui. C’est encore plus intéressant de jouer contre ce genre de joueurs plutôt que de les voir à la télévision. J’ai eu une déception toutefois avec cette ‘Main de Dieu’ face à l’Angleterre durant la Coupe du monde 1986."

Maradona, légendaire numéro 10 de l’histoire du football, s’est avéré redoutable sous le maillot de l’équipe nationale argentine, avec laquelle il a marqué 50 buts en 115 matches.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK