L'Union belge abandonne la collaboration avec Damso, pas d'hymne belge au Mondial

Eden Hazard, Damso et Michy Batshuayi
Eden Hazard, Damso et Michy Batshuayi - © Belgianfootball

Le choix de l'Union belge de football du rappeur bruxellois Damso pour chanter l'hymne belge en vue de Mondial en Russie a fait couler beaucoup d'encre.

Ce jeudi, plusieurs sponsors officiels de l'Union belge de l'URBSFA ont envoyé une lettre conjointe à celle-ci. Ils ont émis de "sérieuses réserves" sur le choix du rappeur bruxellois comme chanteur de l'hymne belge. La lettre était signée par Jean-Jacques Velkeniers, Business Unit President Europe West AB-Inbev; Rik Vandenberghe, CEO BESIX Group; Peter Henrich, CEO et Chairman BMW Group Belux; Geoffroy Gersdorff, Secrétaire Général Carrefour Belgique; Ben Bijnens, Country Manager Coca-Cola Services Belux; Lies Eeckman, Directeur Marketing Benelux Devos Lemmens; Marleen Nijsten, Directrice Marketing EDF Luminus; Luc De Schrijver, General Manager Belux GLS; Erik Van Den Eynden, CEO ING Belgium; Jannie Haek, CEO Loterie Nationale; Dominique Leroy, CEO Proximus, et Axel Smits, Territory Senior Partner & Chairman, PwC Belgium.

Conséquence directe ou non, l'Union belge a annoncé ce jeudi en toute fin de soirée mettre fin, d'un commun accord, à la collaboration avec Damso. "Nous déplorons au plus haut point la controverse sociale qui est apparue ces derniers jours. Cette controverse est en contradiction avec tout ce que l’URBSFA représente et éloigne l’attention de toutes les valeurs dont notre Fédération se fait le porte-drapeau. Nous tenons surtout à nous excuser explicitement vis-à-vis de toutes les personnes qui se sont senties offensées, discriminées ou amoindries à l’occasion du choix en faveur de l’artiste en question", explique l'Union belge dans un communiqué.

Avant d'ajouter : "La Fédération Belge de Football représente toutes les franches de notre société : les hommes et les femmes, les jeunes et les moins jeunes ou encore les autochtones et les allochtones. En tant qu’URBSFA, nous sommes fermement convaincus que le football a le pouvoir d’inspirer et d’unifier les gens. Le football en général et les Diables en particulier ont cette force de pouvoir fédérer et unir. Le respect, l’intégrité et l’anti-discrimination constituent la priorité principale aux yeux de l’URBSFA. La controverse sociale autour dudit artiste et l’agitation de ces derniers jours font en sorte de détourner complètement l’attention de tout ce qui prime pour l’Union Belge de Football. Nous endossons la pleine responsabilité de cette controverse et de cette agitation. Nous en tirerons certainement les leçons nécessaires pour le futur afin de véhiculer nos valeurs positives avec encore plus de conviction. Malheureusement, cela implique qu’il n’y aura pas de chanson officielle en vue de la Coupe du Monde 2018."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK