Les réactions de la presse étrangère sur la non-sélection de Nainggolan

Les réactions de la presse étrangère sur la non-sélection de Naingollan
Les réactions de la presse étrangère sur la non-sélection de Naingollan - © FILIPPO MONTEFORTE - AFP

Le cas Nainggolan fait réagir au-delà des frontières belges. En Italie, où le joueur évolue à l'AS Rome, les principaux titres sportifs s'emparent aussi de l'affaire. 

La Corriere dello Sport titre sur un "Nainggolan qui ne décolère pas" et parle d'une "déception et d'une exclusion incroyable pour le Ninja de Rome".

Du côté de TuttoSport, on pointe du doigt la Belgique "qui écarte Naingollan".

L'article de La Gazzetta dello Sport met clairement en lumière les raisons pour lesquelles Nainggolan n'est pas dans la liste des 28 en reprenant une interview donnée par le milieu à Het Laatste Nieuws : "Je suis ainsi, je ne mets pas de masques. Je suis fatigué d'être dépeint comme un mauvais garçon. Vous pensez que tous les footballeurs sont des bons garçons ?". 

En France, une publication Facebook de So Foot se paie ouvertement les Diables Rouges "Les Belges sont prévoyants : ils se privent de l'un de leurs meilleurs joueurs pour avoir une bonne excuse au cas où ils n'iraient pas loin en Coupe du Monde". Un peu d'humour ne fait jamais de mal. 

Le site internet de la chaîne française en continu LCI parle de "stupeur" et d'une "absence de taille". 

Outre-Manche, The Times revient sur le beau parcours de Nainggolan avec la Roma où il est décrit comme une "idole". Le quotidien en profite pour rappeler que Nainggolan a "aidé son équipe à rejoindre les demi-finales de la Ligue des Champions". 

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK