Les Diables Rouges s’imposent sur le plus petit écart au bout de l’ennui face à la Biélorussie

Privé de nombreux titulaires, les Diables Rouges se sont présentés à Kazan avec une équipe remaniée et cela s’est fait sentir. Incapables de mettre du rythme, les Belges se sont contentés d’un seul but de Dennis Praet pour battre la Biélorussie.

Pour conclure leur triptyque, les Diables affrontent la Biélorussie… en Russie pour raisons politiques. A huis clos, cette rencontre a tout du bourbier, d’autant plus que les Diables sont privés d’une flopée de titulaires.

Après 3 minutes, première possibilité pour Batshuayi. Récupération de Tielemans qui donne à Lukebakio sur le côté gauche. Le joueur de Wolfsburg centre pour Batshuayi qui tente d’ouvrir son pied au premier poteau mais ne parvient pas à battre le gardien biélorusse.

La Biélorussie réagit sur une longue touche mais Casteels est au bon endroit et capte la frappe (19e).

Les Diables sont piqués au vif et Michy Batshuayi se crée une possibilité mais sa frappe est déviée et passe à côté (20e).

Dans une rencontre peu entraînante, les Diables ne parviennent pas à faire peser le danger sur la défense biélorusse.

A la demi-heure, Boyata réveille l’assemblée d’une frappe surpuissante qui heurte la barre. Batshuayi suit et pousse la balle au fond des filets mais l’attaquant belge est hors-jeu (31e).

Le but tombe finalement à la 34e. Dennis Praet récupère le ballon après un crochet de Saelemaekers et croise sa frappe pour tromper Chernik.

La deuxième mi-temps repart sur les mêmes bases. Roberto Martinez décide donc de faire monter Eden Hazard peu avant l’heure de jeu pour tenter de remettre les Diables dans le bon sens.

Le résultat n’est pas des plus efficaces puisque les Belges ne se montrent pas plus incisifs. Hormis un coup franc d’Hazard à la 85e, les Diables ne se créent plus la moindre occasion.

Sans convaincre, la Belgique s’impose 0-1 et a quasiment acté sa qualification pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar puisque le Pays de Galles a partagé (0-0) face à l'Estonie. La cinquantième victoire de Roberto Martinez ne restera cependant pas dans les annales.


►►► À lire aussi : Saelemaekers : "Un assist aujourd’hui, un but le match dernier, c’est potentiellement bon dans la tête du coach"

►►► À lire aussi : Dennis Praet unique buteur face à la Biélorussie : "Il nous fallait plus de patience"


 

1 images
Dennis Praet a profité d’une action d’Alexis Saelemaekers pour ouvrir la marque. © Virginie Lefour – Belga
Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK