Les choix de Martinez : Witsel, Chadli, mais ni Yari ni Fellaini

Les 26 sont connus, avec des inconnues, du moins concernant l’état de forme de l’un ou l’autre. Contrairement à une réputation qu’on lui a faite, Roberto Martinez n’a pas sorti de lapin surprise de son chapeau. Rien de très étonnant dans ses choix, mais quelques interrogations. Nous les avons évoquées avec Philippe Albert (consultant RTBF), Fred Waseige (idem), et Peter Vandenbempt, le Monsieur Foot de la VRT.


►►► À lire aussi : Roberto Martinez, ce coach paternaliste

►►► À lire aussi : Nordin Jbari : "Martinez n’a pas appelé Fellaini"

►►► À lire aussi : Débriefing de la sélection des Diables : Martinez en toute logique et... très peu de déçus


 

La sélection d’Axel Witsel suscite le débat.

Dans un premier temps, Roberto Martinez n’attend rien d’Axel Witsel. "Il est dans les 26 parce qu’il le mérite". Et le 11 juin, juste avant l’entame du Tournoi, on jugera de son état de forme et on décidera s’il reste dans le groupe ou si on actionne le "joker médical" pour le remplacer par un des 11 réservistes, probablement Sambi Lokonga.

Philippe Albert pense que Roberto Martinez sait exactement vers où il va, et où en est le milieu de Dortmund. "Lieven Maesschalck a suivi de près la revalidation d’axel, le joueur lui-même connaît parfaitement son corps et ses limites, il peut ne jouer qu’à partir du 4e match et il évolue à un poste qui n’est pas le plus exigeant. Donc je suis à 100% d’accord avec ce choix"

Peter Vandenbempt est plus sceptique :" C’est un gros risque….pour Axel lui-même. Six mois sans jouer, une blessure grave, aucun rythme de match, et l’obligation de prester à haut niveau immédiatement s’il rentre en 1/8 ou en 1/4 de finale. Si j’étais le patron de Dortmund ça ne me plairait pas du tout. Mais je comprends Martinez".

 

 

Nacer Chadli prend la place de qui ? Personne !

Quand on aborde la question de Nacer Chadli, Philippe Albert s’énerve "Je ne comprends même pas qu’on puisse se poser la question. Même dans la liste de 23 il devait figurer. Sa mentalité exemplaire, son expérience, son but contre le Japon en 2018, tout cela justifie sa présence dans le groupe. On critique son maigre temps de jeu, mais personne n’évoque celui de Michy Batschuayi".

Fred Waseige abonde :"Depuis quelques semaines il joue beaucoup, il a marqué deux buts, il est en forme. Dans le vestiaire, même si ce n’est pas un leader charismatique, c’est quelqu’un d’important".

Par contre, quand Martinez évoque un rôle de N10 pour le joueur de Basaksehir, tout le monde se dit perplexe, sauf s’il s’agit d’évoluer en remplacement d’Eden Hazard ou de Dries Mertens.

Marouane Fellaini sera peut-être le grand absent de cet Euro 2020

Pour Fred Waseige, vu la grave blessure de Witsel, "c’est surprenant que le sélectionneur n’ait même pas sondé Marouane. Ça aurait été sympa de le revoir, mais n’oublions pas que c’est le joueur qui a décidé d’arrêter l’équipe nationale".

Vandenbempt est plus incisif, il aurait aimé que la porte reste ouverte à l’ex-chevelu néo-chinois :"Marouane Fellaini a un profil unique, il fait littéralement peur aux adversaires, c’est un joueur hyperpro, qui se soigne parfaitement, qui n’exige pas d’être titulaire, et qui peut entrer au jeu avec une mission spécifique. Mais c’est vrai, trois ans d’absence c’est beaucoup".

 

5 arrières centraux, dont Vermaelen, est-ce trop peu ?

A cette question, Roberto Martinez a de suite précisé que tous étaient à 100% (donc notamment Thomas Vermaelen) et qu’avec Léander Dendoncker, cela faisait six.

"C’est bien assez, insiste Fred Waseige. Arrêtons avec cette habitude bien belge de nous inquiéter pour notre dernière ligne. Mais c’est vrai, il y a toujours l’interrogation de la santé du défenseur "japonais". Six, ça ira".

"Je suis sceptique concernant Vermaelen, dit Vandenbempt. Il y a longtemps qu’il n’a plus joué à haut niveau, il est âgé, la dernière fois qu’il a joué pour les Diables il s’est arrêté après une mi-temps puis est rentré au Vissel Kobe. On aurait peut-être dû intégrer Brandon Mechele dans la liste ?"

Yari Verschaeren, le "chouchou" du Coach, n’est pourtant pas repris

"Je suis très surpris, même si c’est un choix logique" pense le journaliste VRT. "Jusqu’à présent, il a toujours été appelé, même en méforme, même après une blessure. Martinez a toujours témoigné d’une grande confiance en lui. Yari doit être très déçu, même s’il sait qu’il sort d’une période plus délicate".

"Verschaeren comme la plupart des dix autres réservistes est jeune, il doit comprendre, insiste Fred. Et puis ils savent que s’ils boudent, on s’en souviendra plus tard quand on voudra leur tendre la main. Au total, la liste des 26 et celles des 11 me paraissent logiques, et je me réjouis que l’Euro commence".

Philippe Albert conclut :" On pourrait pinailler sur la présence de Hans Vanaken ou de l’un ou l’autre, mais une fois de plus Martinez s’est montré logique, en tout cas logique avec lui-même".

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK