Les affrontements entre la Belgique et la Bosnie en quelques chiffres

Ce vendredi, la Belgique reçoit la Bosnie-Herzégovine pour le deuxième match des qualifications en vue de la Coupe du monde 2018. 

Ce match opposant les deux pays n'est pas leur premier affrontement. Il y en a eu six au total. Le bilan? Deux victoires pour les Diables, trois défaites et un match nul. 

Les rencontres entre les deux pays:

Les affrontements directs entre les deux équipes tournent donc à l'avantage des Bosniens avec trois victoires à deux. 

Le premier affrontement remonte à 2005, en Belgique, sous Aimé Anthuenis. Les Diables s'étaient imposés 4 buts à 1 à domicile alors qu'ils avaient été menés au jeu rapidement.

Le "match retour" en Bosnie s'était moins bien déroulé avec une défaite 1-0 des Diables. Cette défaite avait scellé le sort des Belges dans la course à la qualification pour la Coupe du monde 2006. Ils n'y participeront pas pour la première fois depuis 1978.

En 2009, les souvenirs de la Bosnie sont également plutôt amers dans la mémoire des Belges. Une défaite des Diables Rouges de René Vandereycken 2-4 à domicile, suivie d'une autre défaite 2-1 à Zenica, rendaient très compliquée la qualification pour la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, à laquelle, une nouvelle fois, les Diables ne participeront pas.

Les deux derniers affrontements entre les deux équipes nationales sont un bien meilleur souvenir pour les Diables de Marc Wilmots cette fois. Après une belle victoire à domicile, 3-1, les Diables ont ramené un très bon point de Bosnie, 1-1 les plaçant en très bonne position pour se qualifier pour l'Euro 2016, auquel ils participeront, comme on s'en souvient tous. 

 

Quels enseignements des affrontements passés?

Comme nous l'avons déjà mentionné, l'avantage psychologique peut être dans le camp bosnien qui mène par trois victoires à deux dans les confrontations directes. Même s'il faut également se rappeler que les deux dernières confrontations ont été dominées par les Belges (une victoire et un nul).

À noter, le match de vendredi face à la Bosnie se disputera à Bruxelles pour les Diables de Roberto Martinez cette fois. Et ce n'est pas une indication négligeable quand on se rend compte que les Diables Rouges ne sont jamais parvenus à l'emporter en Bosnie-Herzégovine. Pire, ils se sont même inclinés une fois à domicile 2-4 en 2009. Il faudra néanmoins faire mentir les statistiques et les chiffres lors du "match-retour" à Zenica, dans un an, le 7 octobre 2017. 

Autre enseignement: jamais la Belgique n'est parvenue à garder le zéro en six rencontres face à la Bosnie. Aucune cleensheet pour les gardiens belges. Thibaut Courtois est prévenu, il devra être en très grande forme pour changer la donne!

Quelques chiffres sur la Belgique:

Du côté belge, on a remporté le premier match à Chypre trois à zéro et on compte donc trois points au classement avant la confrontation face à la Bosnie. 

Les Diables sont invaincus en qualifications de Coupe du monde depuis 11 matches (9 victoires et 2 nuls), la dernière fois qu'ils ont perdu c'était face à l'Estonie en octobre 2009, 2-0.

La dernière défaite de la Belgique à domicile remonte à mars 2009 et la déroute face à... la Bosnie! 

Autre information quelque peu insolite: on pourrait voir aligner quatre frères ce vendredi dans l'équipe belge. Enfin, deux fois deux frères: les Lukaku pour la sixième fois et pour la première fois, les Hazard. Avec le forfait de Kevin De Bruyne et le très bon début de saison de Thorgan Hazard en Bundesliga, il est en effet fort probable qu'on voit les deux Hazard sur le terrain simultanément. 

Si l'un des deux Hazard ou un Lukaku inscrit un but vendredi, il s'agira, si c'est le premier de la partie pour les Belges, du 500ème but de l'équipe nationale belge en matches officiels, en effet, le compteur s'est arrêté à 499 à Chypre le mois dernier.

Quelques chiffres sur la Bosnie-Herzégovine:

Les Bosniens ont, tout comme les Belges, remporté leur premier match face à l'Estonie en l'écrasant 5-0. 

Ils peuvent, s'ils battent la Belgique, remporter leur cinquième matches d'affilé en qualification pour la Coupe du monde et battre ainsi leur record de quatre victoires consécutives. 

La dernière défaite de la Bosnie en qualification d'un mondial remonte à septembre 2013 et une défaite à domicile face à la Slovaquie. 

Si Roberto Martinez a bien regardé les stats des matches précédents il fera tout particulièrement attention à Edin Dzeko qui a quand même inscrit cinq buts en quatre rencontre face aux Diables. 

Le match de vendredi:

Plusieurs faits sont à ressortir avant le match de vendredi. Une chose assez surprenante: aucune des deux équipes n'a sélectionné un seul joueur évoluant dans son championnat. Par contre, la Bosnie a sélectionné trois Bosniens actifs en Belgique: Tino-Sven Susic (Genk), Edin Cocalis (Malines) et Danjiel Milicevic (La Gantoise). Sans oublier qu'il est fort propable que Youri Tielemans, qui évolue à Anderlecht, reste avec les Diables suite au forfait de Moussa Dembélé

Les deux gardiens qui devraient être titulaires évoluent tous deux à Chelsea: Thibaut Courtois et Asmir Begovic. Ce dernier retrouvera plusieurs de ses coéquipiers puisque Eden Hazard et Michy Batshuayi seront également présents pour ce match. 

Edin Dzeko, la star bosnienne retrouvera lui son coéquipier à l'AS Roma, Radja Nainggolan alors que Jordan Lukaku croisera Senad Lulic de la Lazio. 

 

 

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK