Le sélectionneur de Saint-Marin garde un bon souvenir de la première mi-temps de l'aller

"Nous étions évidemment très heureux de tenir tête à la Belgique pendant une mi-temps." Le sélectionneur de Saint-Marin Franco Varrella a gardé un bon souvenir du match aller entre son équipe et les Diables rouges en qualifications pour l’Euro 2020. En septembre dernier, la Belgique menait seulement 0-1 au terme des 45 premières minutes avant de finalement s’imposer 0-4.

"Mais soyons honnêtes, la Belgique vient d’une autre planète. Nous en avons un peu peur", a reconnu le sélectionneur de Saint-Marin ce jeudi lors de la conférence de presse d’avant-match. "Cette première mi-temps n’est plus qu’un bon souvenir. Nous savons qu’une lourde tâche nous attend."

Pour ce deuxième affrontement contre la Belgique Franco Varrella devrait se fier aux mêmes hommes qu’au match aller. "Nous jouons toujours de la même manière même si ici les conditions seront différentes dans ce grand stade et avec ce public nombreux. Ce sera encore plus dur pour nous. Nous voudrons embêter notre adversaire le plus possible."

Malgré cela, l’issue du match semble connue d’avance. La Belgique a toujours battu Saint-Marin lors des sept confrontations précédentes. Le succès le plus large des Diables remonte à l’hiver 2001 avec une victoire 10-1. Il ne s’agit pas de la défaite la plus importante de Saint-Marin qui avait essuyé un 0-13 contre l’Allemagne en 2006. A l’extérieur, la pire référence des Saint-Marinais est un 11-0 cotre les Pays-Bas.

Habituée des scores fleuves, la dernière nation du ranking FIFA a échappé à la défaite cinq fois dans son histoire : une victoire contre le Lichtenstein en amical en 2004, et quatre partages contre la Turquie, la Lettonie, l’Estonie et le Lichtenstein.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK