Le Coup de Phil : "Martinez a l’art de mettre en valeur les qualités de son groupe, ça vous permet de battre n’importe qui"

C’est l’heure d’un nouveau Coup de Phil ! Au programme aujourd’hui, Philipe Albert est revenu notamment sur l’interview qu’il a réalisée avec Roberto Martinez, mais aussi sur la possibilité qu’il parte à l’issue de l’Euro.

"C’était très enrichissant à faire", commence par déclarer Philippe Albert. "C’est très enrichissant. J’ai eu affaire à une personne respectueuse qui donne confiance à tout le monde et qui a une connaissance du métier absolument incroyable. Ce n’est pas mon métier et ce ne le sera jamais. Vous êtes plus doué que moi pour cela, mais ce sont des expériences qui sont très chouettes surtout quand c’est l’occasion de côtoyer une belle personne."

Notre consultant a également souligné le positivisme du sélectionneur : "Il a l’art de mettre en valeur les qualités de chaque joueur de son groupe. C’est cette mentalité anglaise que j’ai découvert avec un personnage, une star mondiale n’ayons pas peur des mots, Kevin Keagan avec qui j’ai travaillé pendant trois ans avec Newcastle. Et je peux vous dire que quand vous montez sur le terrain, ça vous permet de battre n’importe quelle équipe."

En cas de victoire avec nos Diables, Philippe Albert a aussi évoqué un éventuel futur de notre sélectionneur, hors Diables Rouges. "Si on gagne, j’ai peur qu’il aura accompli son travail et ce serait fantastique évidemment. Ça dépendra des offres qu’il a et de sa vision à court terme de son avenir. Car entraîner l’équipe nationale c’est un plaisir, mais au niveau d’un club, c’est être au contact tous les jours de ses joueurs et c’est peut-être ce qu’il lui manque. Mais j’espère de tout cœur qu’il continuera avec nous."

La prochaine rencontre, c’est face au Danemark. Une rencontre qui ne sera pas évidente comme le conclut Philippe Albert, qui revient également sur les propos de Martinez par rapport à Eriksen : "Je l’ai trouvé marqué et respectueux. Il a parlé de soutien moral de la part de toute l’équipe par rapport à la famille d’Eriksen. Il faudra jouer le match contre le Danemark car ce sont des pros. Et Roberto craint une réaction des Danois. Ce sera une équipe complètement différente que face à la Finlande hier. Une équipe de guerrier qui jouera sa qualification face à la Belgique et espérons que tout se passe bien à ce moment-là."

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK