La Côte d'Ivoire : ce géant d'Afrique en reconstruction

En vertu des nombreuses absences, c’est une équipe belge expérimentale qui rencontrera ce jeudi, au stade Roi Baudouin, une équipe ivoirienne qui l’est tout autant. C’est d’ailleurs, l’un des attraits majeurs de ce duel amical, le premier entre les deux nations depuis le 5 mars 2014. Un match spectaculaire qui s’était soldé par un partage deux partout (la Belgique menait 2-0 avant que Didier Drogba ne réduise l’écart et que Max-Alain Gradel n’égalise en fin de match).

Nommé le 4 mars 2020 comme sélectionneur (en remplacement d’Ibrahim Kamara) , Patrice Beaumelle, l’ex-adjoint historique d’Hervé Renard, effectuera ses débuts à la tête des Elephants. Son début de mandat ayant été impacté lourdement par la crise sanitaire, le technicien français a malgré tout eu le temps de préparer la suite des opérations comme il le confiait au début du mois d’octobre à nos confrères de France Football, "Je suis arrivé le 13 mars à Abidjan où je suis resté jusqu’à fin juillet. Comme nous n’étions pas confinés, j’ai pu travailler chaque jour à la fédération, et je suis resté au contact de l’encadrement. On a fait en sorte de suivre le plus de joueurs possibles. Je me suis aussi impliqué auprès de la direction technique nationale". Face à la 1re nation mondiale, on aurait pu rêver pire baptême du feu pour le technicien de 42 ans. Sous contrat pour une année seulement, sa mission est claire : qualifier le 60eme au ranking FIFA pour la CAN 2021 (déplacée depuis en 2022) au Cameroun et, si possible par la suite (en cas de prolongation) y faire performer l’équipe. En gros, reconstruire une équipe compétitive et refaire de la Côte d’Ivoire un géant redouté et redoutable.

Sa recette ? Discipline, rigueur et sens du collectif

5 images
Patrice Beaumelle, nouveau sélectionneur de la Côte d'Ivoire. En arrière-plan, son mentor Hervé Renard. © HAZEM BADER - AFP
3 ans plus tard, revoilà Gervinho en sélection © ISSOUF SANOGO - AFP

Vainqueur de la CAN en 2015 en tant qu’adjoint, cet ex-préparateur physique n’avait laissé que de bons souvenirs en Côte d’Ivoire. Et, après s’être émancipé de son mentor Hervé Renard, l’Arlésien reçoit une chance unique de rebondir après une aventure décevante avec l’équipe Olympique du Maroc.

Le nouveau sélectionneur entend créer une osmose tactique et compte s’appuyer sur des joueurs qu’il connaît et qui connaissent ses méthodes de travail "Je veux des soldats, de la discipline et de la rigueur" assure-t-il.

En 2015, c’est la force du groupe qui nous a permis de gagner la CAN" 

Beaumelle compte aussi installer de la concurrence en rajeunissant les cadres (Kossonou et Niangbo ont été repris) et en rappelant quelques anciens qui, pour des raisons diverses, avaient déserté la sélection comme Akpa Akpro, Serey Dié (sorti de sa retraite internationale) et Gervinho. Le Parmesan n’avait plus été appelé depuis 2017.

Le nouveau sélectionneur compte s’appuyer sur ses fidèles. Huit vainqueurs de la CAN 2015 figurent d’ailleurs dans son effectif. Un groupe qui, face à la Belgique, sera orphelin de Simon Deli blessé et de Jérémie Boga désormais guéri du Covid-19 en attendant la première convocation de la pépite Amad Traoré, 18 ans, que l’Atalanta a vendue pour 40 millions d’euros à Manchester United alors que l’ailier, comparé à Messi par son capitaine "Papu" Gomez, n’a joué que quelques minutes chez les pros. De quoi envisager radieusement un avenir proche.

Novembre, le mois de vérité !

5 images
La Côté d'Ivoire © KHALED DESOUKI - AFP
Les éléphants à l'entraînement © ISSOUF SANOGO - AFP

Privés de match depuis le 19 novembre 2019 et une défaite contre l’Ethiopie, les éléphants auront donc deux tests intéressants, face à la Belgique et le Japon (le 13 octobre), avant de reprendre les qualifications de la CAN où l’équipe occupe la 2e place de son groupe derrière le leader, Madagascar.

"Si on avait été dans une période normale, je n’aurais pas choisi ces deux adversaires. J’aurais préféré un adversaire africain, à l’extérieur. Mais c’est bon à prendre, on va quand même jouer la nation numéro 1 à la FIFA qui nous reçoit dans d’excellentes conditions. On va enfin démarrer l’aventure. Le principal adversaire de la Côte d’Ivoire, c’est elle-même. Ce sera deux matches de haut niveau, et on va mettre en place de bonnes choses en vue de novembre", précise le sélectionneur français.

Novembre, le mois de vérité pour ce géant en léthargie après 3 participations consécutives en Coupe du monde (2006 à 2014) et un titre continental en 2015. Une équipe qui rêve de rééditer les exploits de Didier Drogba et sa génération dorée.

Ce Belgique - Côte d'Ivoire risque d'être très instructif à plus d'un égard.

La composition probable jeudi soir contre la Belgique:  Gbohouo, Aurier, Bailly, Kanon, Konan; Kessie, Maiga; Pepe, Saeed, Zaha; Kouame

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK