L'ex-Diable rouge Josip Weber est décédé

Josip Weber, l'ex-buteur du Cercle de Bruges et d'Anderlecht dans les années 80 et 90. est décédé à l'âge de 52 ans.

Né en Croatie le 16 novembre 1964, Josip Weber avait rejoint notre championnat en 1988. Il s'était lié au Cercle de Bruges, club avec lequel il a été sacré meilleur buteur de la compétition à 3 reprises (26 buts en 91-92, 31 buts en 92-93 et encore 31 buts en 93-94). Il a ensuite rejoint le Sporting d'Anderlecht en 1994. Il a évolué trois ans chez les Mauves et a mis un terme à sa carrière en 1997.

En 1994, il a opté pour la nationalité belge et a été repris chez les Diables rouges. Josip Weber a marqué 5 buts contre la Zambie lors de sa première apparition sous la vareuse belge. Il a ensuite pris part à la Coupe du Monde 1994 aux Etats-Unis avec la Belgique. En 8 sélections, il a finalement inscrit pas moins de 6 buts.

"C'est quelqu'un qui s'est toujours battu pour son poste notamment chez les Diables, c'était un conquérant. Cette annonce me fait d'autant plus de peine que je ne m'y attendais pas. Je garde l'image d'un garçon de droit, de jovial et qui n'aimait pas les injustices", a commenté Georges Grün.

Et d'ajouter : "Il avait peut-être moins de talent que certains mais il compensait par son envie de tout dépasser. C'est ce qui a fait sa réussite et c'est ce qui l'a conduit chez les Diables."

Se faire une place dans le groupe des Diables, en dehors du terrain, n'a toutefois pas été aisé pour lui comme l'explique Pol Van Himst, sélectionneur de la Belgique à l'époque : "C'était un gentil garçon, un peu renfermé. Cela n'a pas toujours été facile pour lui dans le groupe car il était un peu isolé. Ses débuts ont été formidables (5 buts contre la Zambie en amical, ndlr), peut-être même trop bons et il y a eu un petit peu de jalousie. Il n'avait pas été accepté à 100% notamment parce qu'il avait été naturalisé."

Après sa carrière, Josip Weber est retourné vivre en Croatie, à Split. Il se battait depuis plusieurs années contre la maladie (cancer de la prostate).

Ce matin, une minute de silence a été respectée juste avant l'entraînement des Diables rouges.

"C'est un choc, une tragédie pour sa famille et le monde du football. C'était un excellent joueur, un vrai finisseur, un garçon particulier dans un groupe aussi. Il vivait pour marquer, c'était un gagneur. Ca fait réfléchir...", a déclaré Johan Walem, l'actuel entraîneur des Espoirs belges et ex-équipier de Josip Weber au RSCA.

Anderlecht rend hommage à Josip Weber

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK