L'agent Verhaegen, Kiki l'innocent ... : quatre hymnes décalés pour soutenir les Diables Rouges

Il y a quatre ans, Stromae chantait "Ta fête" pour soutenir les Diables rouges pour le mondial au Brésil. Cette année, dans toute la Belgique, on entendra… et bien on n'entendra rien. Il n’y aura aucun hymne pour soutenir l’équipe nationale belge pour la Coupe du monde (14 juin-15 juillet). Terrible.

Le candidat avait pourtant été trouvé : Damso. C’est l’Union Belge de football qui avait choisi le rappeur avant de se rétracter au mois de mars à la suite des pressions du Conseil des Femmes qui reprochait à Damso ses textes à caractère misogyne. Dans la foulée, l'Union Belge de Football décide qu’aucun hymne pour le mondial ne sera composé. Les Diables Rouges se retrouvent orphelins, sans chanson officielle pour les supporter.

Ils pourront toujours écouter les quelques hymnes qu’on a dénichés…

L’agent Verhaegen

C’est quoi son hymne ? On est champions.

C’est qui ? Derrière l'agent Verhaegen, il y a Pablo Andres. L’humoriste et comédien a déjà fait des siennes avec l’équipe nationale. Dans une vidéo publiée en octobre dernier, l’agent Verhaegen devenait le nouvel entraîneur des Diables rouges, devant un Eden Hazard et un Thomas Meunier médusés et au bord du fou rire. On peut actuellement voir Pablo Andres dans la série Champions.

Ce qu’on aime ? Son investissement et son audace à toute épreuve. L’agent Verhaegen crie dans son mégaphone et demande même à "prévenir le KGB que notre Kévin (De Bruyne) est prêt à vous mettre une raclée". Vladimir Poutine sait à quoi s’en tenir. Diablement efficace.

Lou Deprijck

C’est quoi son hymne ? Davai Belgium

C’est qui ? Lou Deprijck, c'est le producteur du tube des années 1970 "ça plane pour moi" de Plastic Bertrand. Il est aussi chanteur et compositeur. L’homme avait déjà proposé deux hymnes pour les Diables Rouges, Disco Samba Belgica pour le mondial en 2014 et Come On Belgium pour l’Euro 2016.

Ce qu’on aime ? Lou Deprijck est définitivement un homme qui plane. Très haut, on peut le dire. Dans son clip, le chanteur se retrouve perché sur un atome de l’Atomium et propulsé sur la Place Rouge de Moscou avec une pancarte de Vladimir Poutine à la main. Surréaliste, mais tellement drôle. On apprécie l’effort de Lou Deprijck qui chante en russe. браво (ça veut dire bravo en russe si jamais, ça peut toujours servir).

Kiki l'innocent

C’est quoi son hymne ? Haka Kiki.

C’est qui ? Les Diables rouges ont RED, la RTBF a Kiki l’innocent. Né en juin 2014, le personnage de Kiki campé par Martin Charlier fait les beaux jours du Grand Cactus avec ses chroniques décalées.

Ce qu’on aime ? Casque à cornes sur la tête aux couleurs du drapeau belge, sourcils froncés, chorégraphie façon All Blacks, la détermination de Kiki crève l’écran. Seul ombre au tableau, Kiki s’est un peu trop emballé sur la présence de Radja Nainggolan à la Coupe du monde : "Ce soir on va tirer paf paf, comme des radjachnikov" peut-on entendre. Le jeu de mots était pourtant bien trouvé, c’est dommage. Mais Kiki peut toujours changer les paroles. Il lui reste deux semaines.

Michel Michel

C’est quoi leur hymne ? Bah Oui Da !

C’est qui ? Derrière Michel Michel, il n’y a pas deux Michel mais cinq hommes originaire de Charleroi. Le groupe a vu le jour il y a deux ans suite au décès de Michel Delpech.

Ce qu’on aime ? Leur clip est moins fou que ceux de l’Agent Verhaegen, Lou Deprijck et Kiki l’innocent, mais la simplicité c’est bien aussi. On apprécie les jeux de mots sur les poupées russes où les pays concurrents sont charriés durant la chanson. "Les Français, les poupées qui parlent trop. Les Coréens, les poupées connectées. Les Anglais, les poupées de cire". Et les Belges alors ? "Les Belges, on les met pas en boîte".

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK