Kompany fêté pour son jubilé: "Je ne m'attendais pas à cela"

Plus de 50.000 spectateurs ont assisté à l’Ethiad Stadium de Manchester City pour rendre hommage à l’un des plus grands serviteurs du club anglais.

"Je n'arrive pas à trouver les mots pour les remercier. Ils sont à jamais dans mon cœur. Je ne m’attendais pas à cela. Pouvoir finir à City de cette manière, c’est plus que parfait. C’est une belle tradition de récompenser un comportement loyal et un trajet de 11 années qu’on a effectué ensemble. Je fais partie de l’histoire de City mais je prends cela avec beaucoup d’humilité. Parfois, c’est moi qui ai porté et soulevé l’équipe mais souvent, c’est surtout l’effort collectif et les autres qui l’ont fait aussi (sourire)", a déclaré Vincent Kompany au micro de la RTBF.

Blessé, Vince The Prince n’a pas pu participer sur le terrain à cet hommage. C’est un peu l’histoire de Kompany. "Dans ma carrière, il y a toujours eu un come-back. David Silva arrivera bientôt à sa 10ème année à City et j’imagine qu’il aura droit aussi à son match et une célébration. Je serai là pour probablement marquer un but à la dernière minute de ce match (sourire)."

Vincent Kompany avait invité tous les joueurs d’Anderlecht et leur a fait une bien belle proposition en proposant aux joueurs d'Anderlecht de participer au gala : "J'ai demandé à mes joueurs de s'inspirer, de penser à ce qu'il fallait finalement faire pour arriver à ce niveau, des sacrifices à faire. Je faisais pas totalement confiance à ces joueurs de plus de 40 ans (rires) qui étaient sur la feuille de match. Ils pouvaient se faire des bobos. Je me suis dit que ce serait une belle opportunité pour ces jeunes joueurs de se mettre en valeur. Cela s'est fait de manière volontaire. Ils ont vécu une soirée inoubliable."

Avec un message clair à transmettre à ses joueurs: "Il faut se mettre une pression interne et ne pas se fier à la pression externe. Au final, cette dernière n'a aucune valeur. La pression interne est importante. Chaque jour on doit se lever en se disant qu'on veut être meilleur que la veille. On doit se pousser pour aller plus loin. Les supporters font partie de cette pression interne. Nous sommes une entité. On a l'obligation de vouloir s'améliorer."

"Qu'on joue bien ou mal, cela peut être interprété de n'importe quelle façon en externe. En interne, on a le devoir de toujours se pousser. On a perdu des matches en jouant bien. Mais ce n'est pas suffisant car on doit gagner. On a gagné contre le Standard mais ce n'est pas suffisant car on aurait pu jouer mieux. C'est comme cela que je vois l'arrivée au top au niveau de l'attitude" ajoute le défenseur.

"On est dans un environnement où il faut cette pression" ajoute pour terminer Vincent Kompany. "Arriver à jouer 11 ans à City, on ne me l'a pas offert en cadeau. Personne me l'a offert. Chaque jour je devais me battre: Pour ma place, contre les blessures. A chaque été ou hiver il y a un mercato et le club voudra se renforcer et acquérir les meilleurs joueurs."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK