Euro 2020 : la presse portugaise préface la rencontre "Il manque un titre aux Diables pour couronner des joueurs aussi talentueux"

Après le match nul entre le Portugal et la France, la Belgique connait son adversaire pour les huitièmes de finale de l’Euro. Les Diables affronteront la bande à Cristiano Ronaldo ce dimanche à 21h à Séville. Du côté des médias lusitaniens, on annonce déjà la couleur.

O Jornal Económico souligne l’importance capitale de deux Diables "les meilleurs joueurs belges sont Kevin de Bruyne, coéquipier de Bernardo Silva, Ruben Dias et João Cancelo à Manchester City, mais aussi Romelu Lukaku. Les deux Diables sont évalués à 100 millions d’euros chacun selon Transfermark. La dernière fois que le Portugal a affronté les Belges, c’était en 2018, le match s’était soldé par un nul 0-0".

Le Portugal a un avantage sur la Belgique

Sapodesporto n’oublie pas l’historique entre les deux pays, où les Portugais ont un léger avantage : six victoires, sept matches nuls et cinq défaites. "Mais les Belges comptent une victoire de plus (trois contre deux) sur les sept matches officiels entre les deux équipes. Aucun n’a cependant eu lieu lors d’une phase finale" souligne le journal sportif qui parle de la Belgique de Kevin De Bruyne, Romelu Lukaku, Eden Hazard et du joueur de Benfica, Jan Vertonghen.

 

Diário de Notícias revient aussi sur l’historique entre Portugais et Belges, rajoutant même que la Selecção das Quinas n’a remporté que deux des huit derniers affrontements.

Le journal généraliste lisboète souligne également le parcours des Diables jusqu’à présent "la Belgique est l’une des trois équipes à avoir terminé la phase de groupes de l’Euro 2020 avec trois victoires, après n’avoir encaissé qu’un seul but, contre le Danemark, dans un match où elle a été menée au score. Elle a renversé la vapeur grâce à Kevin De Bruyne, qui a marqué un but et délivré une passe décisive".

La Belgique possède l’une des meilleures générations de son histoire

 

Le média portugais encense la star de Manchester City "elle est, avec le buteur Romelu Lukaku, la grande vedette d’une équipe qui possède l’une des meilleures générations de son histoire et qui, depuis trois ans et demi, est en tête du classement de la FIFA. Il leur manque un titre pour couronner des joueurs aussi talentueux".

Diário de Notícias parcourt enfin l’histoire des Diables et principalement les années 1980 "le point culminant des Diables rouges est la finale de l’UEFA EURO 1980, qu’ils ont perdue 1-2 contre l’Allemagne, avec une équipe entraînée par le légendaire Guy Thys, qui a mené la Belgique à une quatrième place en 1986. Roberto Martínez, en charge depuis 2016, cherche désormais à faire mieux que la décennie dorée des années 1980, où des stars comme Pfaff, Gerets, Millecamps, Ceulemans, Enzo Scifo, Vandereycken, Vandenbergh, Vercauteren et autres ont brillé".

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK