Euro 2020 : Diables rouges, pour Tim et Christian

Ce match à Saint-Pétersbourg pour nous a débuté dans la douleur. Celle d’une arrivée compliquée au stade. Plus d’une heure à passer la sécurité qui fouille chaque valise méticuleusement. Un détail dans une soirée qui a bien failli tourner au cauchemar.

Avec Philippe Albert, à peine installé à notre position commentateur… le choc. Un homme devant nous se tient la tête et s’agenouille. C’est le commentateur danois. Devant lui un écran. Devant lui un homme au sol à Copenhague. L’horreur m’apparaît. Un massage cardiaque à même le terrain. Mon collègue prie, j’en ai les larmes aux yeux. Christian Eriksen plonge les amoureux du foot dans l’effroyable. Dans quel état émotionnel allons-nous commenter ce match des Diables ? Dans quel état émotionnel vont se trouver Lukaku, son pote de l’Inter. Vertonghen, Alderweireld et Chadli, ses potes de Tottenham. Mon collègue me rassure enfin… le joueur est vivant. Je n’ose imaginer la suite du tournoi si un décès était survenu dans ces circonstances. Je n’ose imaginer un cas comme ça. Et pourtant les exemples de drame de ce type sont malheureusement plus courants qu’on ne le croit.

Rassurés, les diables sont là. Fiers, concentrés et terriblement chirurgicaux. Malgré cet hymne russe assourdissant. Ce sont bien nos 600 supporters qui hurlent au premier but de Lukaku. La Russie offre des cadeaux… et alors… moi je dis merci. Et Romelu envoie ses puissantes ondes positives à Eriksen. "Je t’aime Chris". Lukaku un homme fidèle en amitié et qui sait que la vie ne tient parfois qu’à un fil. Si ce fil avait rompu le destin du danois pas sûr que le tournoi aurait poursuivi sa route. Il n’en est rien.

Castagne la poisse

Et puis vient le choc frontal. Terrible. Violent. Comme un crash test grandeur nature. Pour Timothy Castagne le sens du sacrifice. Ne rien calculer. Pour l’équipe. Pour la nation. Son Euro est fini. C’est d’une malchance infinie pour ce mec si sympa et surtout si important. Courage Tim ! Bien sûr Meunier a fait magnifiquement le job en le remplaçant. Un but et un assist indiquent que Thomas est de retour mais bon… pour une fois qu’on avait deux Luxos de grande classe à ce poste… c’est con !

Penser à la suite

Meunier 2-0. Lukaku 3-0. Et 9 buts dans un grand tournoi pour notre attaquant. Ça commence à en faire trembler certains. Mais il est déjà temps de penser à la suite. Celle qui nous emmènera à Copenhague jeudi. Dans un contexte émotionnel très particulier. Dans un stade encore marqué par l’accident de Eriksen. Comment le Danemark se relèvera-t-il ? Battus par la Finlande (ne fallait-il pas reporter au lendemain la suite du match ?), les Vikings n’auront pas le choix. Il faudra nous battre. Les coéquipiers de l’infortuné joueur de l’Inter seront-ils toujours sous le choc ? Seront-ils au contraire déchaînés a l’idée de rendre hommage à leur numéro 10 ? La gestion humaine dans le groupe danois ne sera pas simple.

Mais réjouissons-nous ce soir. Christian Eriksen a survécu et les Diables ont réussi leur entrée dans l’Euro. Même si la première nouvelle me réjouit davantage que la deuxième.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK