Des Diables appliqués s'imposent 2-4 aux Etats-Unis

La joie des Diables Rouges
10 images
La joie des Diables Rouges - © Belga

Les Diables ont disputé le match amical presque parfait à Cleveland face aux Etats-Unis. Les Belges se sont imposés avec la manière 2-4. Parmi les enseignements, on notera que Lukaku et Bentéké sont capables de jouer ensemble. Les Diables sont aussi de toute évidence prêts à affronter la Serbie. Reste à savoir si Vermaelen, blessé à la cuisse, sera apte à jouer cette rencontre-là.

Le stage des Diables Rouges aux States s'achève donc avec ce match amical face aux Etats-Unis. Même si certains joueurs importants (Thibaut Courtois, Axel Witsel ou encore Eden Hazard) manquent à l'appel, cette rencontre constitue une belle répétition avant le choc face à la Serbie le 7 juin prochain à Bruxelles.

"L' équipe des USA est très solide et possède des éléments comme Dempsey, Altidore ou Jones qui évoluent en Europe. On s'attend à être secoué et donc à un match difficile. C'est justement cela que je voulais, surtout dans un bon climat" a déclaré le sélectionneur national avant la rencontre. Marc Wilmots a également été clair et veut voir des Diables qui se donnent à 200%.

Le coup d'envoi de cette joute amicale est donné, en raison des publicités sur les télés US, à une heure étonnante pour nous, à savoir ... 2h11 (heure belge). Un peu moins de 30.000 spectateurs vont assister à ce USA-Belgique dans le FirstEnergy Stadium qui peut accueillir pas moins de 73.000 personnes.

Lukaku et Defour dans le 11 de départ

Marc Wilmots a finalement opté pour Toby Alderweireld (et non Guillaume Gillet) au back droit. Steven Defour est également aligné d'entrée de jeu alors que Dries Mertens prend place sur le banc. En pointe, Romelu Lukaku est préféré à Christian Bentéké.

Du côté américain, on note la présence de l'Anderlechtois Sacha Kljestan dans le onze de base proposé par Jurgen Klinsmann. Parmi les 22 joueurs alignés d'entrée de jeu, Kljestan a la particularité d'être le seul à évoluer en ... Belgique !

Juste avant le coup d'envoi, Beasley est fleuri pour fêter sa 100ème sélection.

Le superbe lob de Mirallas

Les Diables réalisent le début de match parfait. A la 6ème minute, Kevin De Bruyne isole intelligemment Romelu Lukaku parti dans le dos de la défense US. Ce dernier se heurte à Tim Howard qui dévie le ballon dans les pieds de Kevin Mirallas qui d'un subtil lob envoie le cuir au fond du but vide (0-1).

Dans ce premier quart d'heure, les Belges font preuve d'une grande maîtrise sur le plan tactique. Ils se font toutefois surprendre à la 22ème minute sur un coup de coin repris de la tête par Clint Dempsey qui remet dans le petit rectangle où Geoff Cameron s'impose dans les airs pour égaliser (1-1). Sur cette action, la défense belge et Simon Mignolet ont manqué d'autorité et sont restés bien trop statiques. Cela ne pardonne pas.

Moins de quatre minutes plus tard, la Belgique pense reprendre l'avance lorsque Romelu Lukaku gagne son duel face au portier américain mais le but de l'avant appartenant à Chelsea est injustement annulé pour une position hors-jeu inexistante.

La blessure de Vermaelen

A la 35ème minute, Thomas Vermaelen, blessé à la cuisse gauche, doit céder sa place à Sébastien Pocognoli. Le défenseur d'Hanovre va occuper le flanc gauche tandis que Jan Vertonghen va glisser dans l'axe aux côtés de Vincent Kompany.

La fin de la première période est à notre avantage. A la 37ème minute, les Diables auraient ainsi pu obtenir un pénalty suite à une faute de main de Beasley dans la surface de réparation. 120 secondes plus tard, c'est un tir à distance de Lukaku qui oblige Howard à se détendre et à détourner le ballon en coup de coin.

Avec Lukaku et ... Bentéké

A 5 minutes du repos, Marc Wilmots effectue son deuxième remplacement. Il ne veut pas prendre de risque avec Moussa Dembélé qui quitte le terrain au profit de ... Christian Bentéké. Pour la première fois, les deux meilleurs buteurs belges de la Premier League (Lukaku et Bentéké) sont alignés ensemble en équipe nationale.

Au repos, c'est un but partout. Les plus belles occasions et les plus belles actions sont en faveur des Belges.

Romelu Lukaku, encore lui, est le premier à se mettre en évidence en deuxième mi-temps. A la 47ème minute, son essai à l'entrée du rectangle ne trompe toutefois pas Brad Guzan, le gardien d'Aston Villa qui a remplacé Tim Howard à la pause.

Bentéké et Fellaini buteurs

A la 56ème minute, les Diables reprennent assez logiquement l'avance en profitant de la maladresse de Gonzalez qui, en voulant intercepter un ballon de Lukaku destiné à Bentéké, remet dans les pieds de Kevin De Bruyne. Ce dernier qui n'en demandait pas autant centre ensuite vers Christian Bentéké complètement oublié par la défense américaine. Du plat du pied, le buteur de Villa trompe facilement un Guzan qu'il connaît bien (1-2).

Si la première occasion de Bentéké est la bonne pour lui, Lukaku n'a par contre pas la même réussite devant le but. A la 63ème minute, il voit un de ses nombreux essais dévié en corner par le gardien des States.

Sur le coup de coin qui suit, le ballon est tout d'abord dégagé par l'arrière-garde US mais celui-ci est immédiatement récupéré par Mirallas qui isole De Bruyne sur le flanc droit. Le médian du Werder Brême démontre alors une nouvelle fois qu'il possède un coup de patte extraordinaire. Son service trouve le crâne de Marouane Fellaini qui ne laisse aucune chance à Guzan (1-3).

Les deux buts de Christian Bentéké

Et la démonstration des hommes de Marc Wilmots n'est pas terminée. A 20 minutes du terme, Steven Defour lance Christian Bentéké qui échappe au piège du hors-jeu avant de battre Guzan d'un lob aussi subtil que celui de Mirallas qui avait permis à la Belgique d'ouvrir le score en début de match (1-4).

A la 79ème minute, les Etats-Unis héritent d'un pénalty généreusement accordé par l'arbitre pour une faute de bras peu évidente de Toby Alderweireld sur une centre de Johnson. Le pénalty est botté et transformé par le capitaine des USA et coéquipier de Vertonghen et Dembélé à Tottenham, à savoir Clint Dempsey (2-4).

La 1ère de Thorgan, la 93ème de Simons

2-4, ce sera le score final de cette rencontre largement dominée par les Diables Rouges. Ce match restera à jamais gravé dans la mémoire de Thorgan Hazard qui a disputé ses premières minutes sous le maillot de l'équipe nationale.

Timmy Simons a, lui, fêté sa 93ème sélection. Il n'est plus qu'à 3 sélections du record détenu par Jan Ceulemans.

Enfin, grâce à ce succès, les Diables vont encore grimper au classement FIFA. Ils vont passer de la 15ème à la 12ème place mondiale.

Bref, les nouvelles sont bonnes. un bémol tout de même, il s'agit de la blessure de Thomas Vermaelen.

G.Bayet

USA-BELGIQUE : 2-4

Buts : 5' Mirallas (0-1), 22' Cameron (1-1), 56' Bentéké (1-2), 64' Fellaini (1-3), 70' Bentéké (1-4), 79' Dempsey sur pénalty (2-4)

USA : Howard (46' Guzan); Cameron, Gonzalez, Goodson (70' Besler), Beasley; Zusi (69' Evans), Jones, Kljestan (80' Holden), Davis (65' Boyd); Dempsey et Altidore (46' Johnson)

Belgique : Mignolet, Alderweireld, Kompany (71' Gillet), Vermaelen (35' Pocognoli), Vertonghen, Fellaini, Defour (77' Simons), Dembele (40' Bentéké), Mirallas, De Bruyne (68' Mertens) et Lukaku (84' Thorgan Hazard)

Et aussi

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK