"Et si l'Euro..." : la liste des 23 Diables Rouges de la rédaction sportive. Episode 4 : les attaquants et la sélection finale

"Et si l'Euro..." : la liste des 23 Diables Rouges de la rédaction sportive. Episode 4 : les attaquants et la sélection finale
"Et si l'Euro..." : la liste des 23 Diables Rouges de la rédaction sportive. Episode 4 : les attaquants et la sélection finale - © Tous droits réservés

Suite et fin de notre série consacrée à la liste des 23 Diables Rouges qui aurait pu être retenus "Si l’Euro avait eu lieu cet été…". La cellule foot de la RTBF (avec son onze de base : Rodrigo Beenkens, Eby Brouzakis, Benjamin Deceuninck, Pierre Deprez, Hervé Gilbert, Manuel Jous, Vincent Langendries, Erik Libois, Thierry Luthers, Frank Peterkenne et Pascal Scime) se penche aujourd’hui sur le secteur offensif et, dans la foulée, dégage son noyau-type.

Dans ce secteur, nous avons repris les attaquants purs, appelés à évoluer à la pointe du dispositif, et les joueurs offensifs positionnés juste en retrait de l’homme de pointe (au singulier, car il est rare que Martinez aligne un duo).

Sans surprise, deux hommes réussissent le sans-faute et obtiennent 11 voix : le capitaine Eden Hazard, et le meilleur buteur de l’histoire de la sélection, Romelu Lukaku (52 buts en 84 matchs). Leur présence conjuguée ne nécessite que peu de commentaire. Pour Benjamin Deceuninck : "tous les chemins mènent à Romelu" tandis que Hazard est vu aussi par le prisme de sa cheville : "Si l’Euro avait eu lieu en juin, il aurait fallu le préserver mais aussi le faire monter en puissance pour qu’il arrive au top dans les matchs à élimination directe".

Quel back up pour Lukaku ?

Si Dries Mertens provoque une quasi-unanimité (seul Thierry Luthers ne le reprend pas dans sa liste des 23 ), cela frotte pour les postes de 2è et 3è attaquant. Michy Batshuayi n’a qu’un temps de jeu famélique cette saison à Chelsea (224’ cumulées en Premier League et une seule titularisation !) mais ses statistiques et son efficacité en équipe nationale continuent de peser auprès de ses partisans : 16 buts en 29 matchs, dont 5 seulement joués intégralement ! Seuls Pierre Deprez et Thierry Luthers se privent de l’ancien Standardman. Pour Frank Peterkenne : "Michy a déjà prouvé qu'il pouvait être redoutable en venant du banc. Même sans énormément de temps de jeu ou de rythme, il peut être efficace". Même constat pour Benjamin Deceuninck : "sa saison est ratée. J’ai longtemps hésité avec...Vanaken dans les 23. Mais ses stats avec les Diables sont trop phénoménales pour le laisser à la maison". Hervé Gilbert ne raisonne pas autrement : "Batshuayi c'est la folie au bout du pied. Peu importe le match, il rentrera et pourra marquer à tout moment".

Un troisième siège très convoité

Comme pour le duel Casteels-Van Crombrugge chez les gardiens ou Denayer-Kabasele chez les défenseurs, la lutte est serrée entre Divock Origi et Christian Benteke pour le poste de 3è attaquant de la liste. Au final, l’attaquant de Liverpool reçoit 7 voix, celui de Crystal Palace 5. Pierre Deprez et Thierry Luthers, qui n’ont pas repris Batshuayi, sélectionnent les deux, Eby Brouzakis aucun des deux. Pour les autres, Peterkenne, Beenkens, Jous, Gilbert et Libois se prononcent en faveur d’Origi ; Deceuninck, Langendries et Scime en faveur de Benteke (idem aussi pour Beenkens, en cas de refus de Fellaini).

Benteke et Origi, des profils très différents. Et des choix que les votants justifient. Pierre Deprez : "Je prends Benteke comme back up de Romelu, pour sa taille et son gabarit, et parce qu'il aura le rythme des matchs. Il est pleinement intégré et apprécié dans le groupe. Je prends Origi parce qu'il peut jouer à droite ou en pointe, pour son talent intrinsèque et le fait qu'il a un minimum de temps de jeu à Liverpool, contrairement à Batshuayi, que je dois donc laisser à la maison". Vincent Langendries voit en Benteke "le seul au profil "style Fellaini" pour sauver une situation dans les dernières minutes si nécessaire et surtout, dans le groupe, l’ami de toujours de Eden (ça peut jouer). 8 buts en 8 matchs (3 titularisations) sous l’ère Martinez". Autre partisan de Benteke, Benjamin Deceuninck : "il est titulaire à Crystal Palace, une équipe de contre... alors imaginez son jeu aérien dans une équipe qui domine". A l’inverse, dans le camp Origi, Frank Peterkenne souligne la polyvalence du Red : "Si l'on considère que Romelu est le titulaire, Michy a dèjà prouvé qu'il pouvait être redoutable en venant du banc. Même sans enormément de temps de jeu ou de rythme, il peut être efficace. Origi peut, lui, occuper un flanc ou l'axe comme 2eme ou premier attaquant". Manuel Jous, quant à lui, assume sa subjectivité : "Le jeu de tête et l’expérience de Benteke, la polyvalence d’Origi... Honnêtement, tous deux ont des arguments pour revendiquer une place parmi les 23. Mais j’opte pour Origi tout simplement parce que je le trouve hyper élégant balle au pied. Origi, c’est un ravissement pour l’œil, un toucher de balle que je trouve génial. Origi, il ne court pas, il danse. Ses foulées sont des arabesques. Et puis, n’oublions pas que c’est le seul Diable Rouge à avoir marqué au Maracana de Rio… Même si ce n’était pas le Brésil en face ;-) ".

Des miettes pour les autres…

3 autres joueurs ont encore été cités parmi les votants, mais ne recueillent qu’un accessit. Ainsi, Erik Libois sélectionne Yari Verschaeren, Eby Brouzakis reprend Jérémy Doku ("Doku est absolument unique en son style, basé sur l’explosivité. Et comme les surprises sont souvent de mise dans ce type d’exercice particulier, j’opte pour Doku !"). Quant à Adnan Januzaj, le moins que l’on puisse dire est que son étoile pâlit puisque seul Thierry Luthers lui offre une place parmi les 23. Une maigre récolte pour un joueur retenu lors des deux dernières coupes du monde (mais qui a loupé l’Euro 2016) et auteur du but victorieux contre l’Angleterre à Kaliningrad. Sa pâle campagne de qualification (principalement son match à Saint-Marin) n’aura sans doute pas plaidé en sa faveur…

Détail des voix

Lukaku 11
E.Hazard 11

Mertens 10

Batshuayi 9

Origi 7

Benteke 5

Januzaj 1

Doku 1

Verschaeren 1

LA LISTE DES 23

En établissant la moyenne des votes des 11 membres de la cellule foot de la rédaction, nous obtenons la liste suivante :

Gardiens : Courtois-Mignolet-Casteels

Défenseurs : Kompany-Vermaelen-Vertonghen-Alderweireld-Boyata-Meunier-Castagne

Milieux : Witsel-Tielemans-De Bruyne-Fellaini-Dendoncker-Chadli-Carrasco-Th.Hazard

Attaquants : Lukaku-Batshuayi-Origi-E.Hazard-Mertens

Par rapport à la Coupe du Monde 2018, il n'y aurait donc que deux changements : Januzaj et Dembélé remplacés par Castagne et Origi.

En cas de retraite confirmée de Fellaini, le 23è serait soit Denayer soit Benteke, les deux joueurs ayant reçu 5 voix chacun.

Signalons que Sambi Lokonga, Depoître, De Ketelaere, Bastien, Vanheusden, Schrijvers et Colassin ont également été cités par certains pour des rôles de réservistes...