"En France, on est certains que les Bleus vont se qualifier pour la finale"

"En France, on est certains que les Bleus vont se qualifier pour la finale"
"En France, on est certains que les Bleus vont se qualifier pour la finale" - © Tous droits réservés

Ce samedi dans Place Diables Rouges sur Vivacité, David Houdret, Thierry Luthers et Joachim Mununga ont préfacé la demi-finale France-Belgique avec Antoine Grynbaum, journaliste français.

Sur les forces en présence du côté français

"L’équipe de France monte en puissance. Sincèrement, je ne m’attendais absolument pas à ça. Les matches de poules avaient été tellement compliqués", souligne Antoine Grynbaum. "Et puis Didier Deschamps a trouvé son système en 4-2-3-1 qui se transforme en 4-3-3 en phase défensive. Tolisso n’a pas été exceptionnel hier et c’est normal parce que ce n’est absolument pas son poste de jouer comme ça dans un couloir. La menace uruguayenne était à ce point faible que finalement il n’y avait pas besoin d’avoir un Matuidi ou un joueur qui bloque le couloir comme ça avait été le cas face à l’Argentine de Leo Messi où ça avait parfaitement fonctionné. L’Equipe de France monte en puissance et surtout elle apporte de plus en plus de garanties, notamment sur le plan défensif. On avait eu quelques doutes avant le début de la Coupe du Monde et notamment sur cette association Umtiti-Varane qui n’avait jamais été alignée ensemble dans une grande compétition. Et c’est vrai qu’ils ont parfaitement géré la menace Suarez. Cavani n’était pas là mais je ne suis pas sûr qu’avec lui, les Uruguayens s’en seraient sortis beaucoup mieux."

Giroud, le sous-estimé qui "fait mal aux défenses adverses"

"Puis devant, il y a un joueur dont on ne parle pas assez en France et qui mérite pour moi d’être mis en avant, c’est Olivier Giroud. Il a touché très peu de ballons face à l’Argentine mais avait été très très bon dans la dernière passe, notamment sur le 4e but de Mbappé. Face à l’Uruguay, il a touché plus de ballons et j’ai l’impression qu’il est en train de faire mal aux défenses adverses. Il pousse les défenseurs centraux à reculer. Dans le duel, il fait mal. Il va faire mal aux Belges, aux défenseurs centraux et à Kompany très certainement lors de la demi-finale mardi. Puis Mbappé, même quand il a peu d’espace,  il est bon parce qu’il a cette technique en mouvement qui lui permet de se défaire du marquage, notamment quand il a beaucoup de joueurs sur le dos. Et enfin, on attend qu’Antoine Griezmann entre dans sa Coupe du Monde, parce que même s’il a été auteur d’une passe décisive et d’un but qui a été offert par Muslera, ce n’est toujours pas le grand Griezmann. Et pourtant, l’Equipe de France est en demi-finale de cette Coupe du Monde."

Le journaliste français n'est pas le seul à souligner les qualités des Bleus. "Je trouve que Pogba fait un excellent tournoi. Il a gagné un nombre record de duels dans ce match contre l’Uruguay. Pour moi c’est une pièce maîtresse de l’échiquier français", ajoute Thierry Luthers.

Joachim Mununga a aussi été séduit par l'attaquant de Chelsea. "Je pense qu’on ne parle pas assez de Giroud. On veut absolument voir un Antoine Griezmann qui performe et pourtant je trouve qu’il n’est pas du tout à son niveau. Je trouve par contre que Giroud est un attaquant qui pèse. C’est un attaquant qui me fait peur pour cette confrontation face à la Belgique malgré qu’on ait de très bons défenseurs. C’est un attaquant qui dans ce tournoi-ci ne pense pas forcément à marquer mais pense surtout à aider l’équipe. "

Toute la France attendait un France-Brésil ?

La Belgique a réussi un authentique exploit en éliminant le Brésil, quintuple champion du Monde. S'il une grande partie de l'Hexagone attendait un nouveau duel avec les Auriverdes, certains français pensaient les Diables capables de renverser le Brésil. "C’est sûr qu’on n’était pas nombreux à avoir mis une pièce sur la Belgique hier et à considérer qu’on allait avoir affaire à un France-Belgique, mais il y en avait quand même quelques-uns parce que ce serait dévaloriser toutes les individualités et la belle équipe que vous avez. Mais c’est vrai qu’on a un historique de victoire face au Brésil qui nous laisse imaginer qu’on va toujours s’imposer face aux Brésiliens (Coupe du Monde 1986, 1998, 2006) ...", explique Antoine Grynbaum auteur de plusieurs livres sur le foot (Les secrets du mercato, Président Platini, ...).

Sur la tactique des deux équipes

"On a deux équipes qui se ressemblent, qui jouent en transition, avec beaucoup de verticalité à la récupération", estime Antoine Grynbaum. "Le retour de Matuidi va faire beaucoup de bien, notamment pour museler Hazard. Je pense qu’ils vont défendre sur Hazard de la même manière qu’ils ont défendu sur Messi. Même si Hazard dézone et bouge beaucoup sur le terrain, je pense que Matuidi va le suivre énormément, que Kante va coulisser… S’il se retrouve sur le côté gauche, il va avoir à faire à Lucas Hernandez qui est un vrai défenseur, s’il va se balader à droite, il y a également Benjamin Pavard, et peut-être que d’autres joueurs vont en profiter, comme l’avait fait Angel di Maria lorsqu’il a égalisé pour l’Argentine. Kevin de Bruyne pourrait en profiter. J’ai du mal par contre à voir Lukaku émerger dans un match face à Umtiti et Varane, deux joueurs très physiques, même s’il dégage beaucoup de puissance. Ces deux joueurs sont capables de défendre sur tout le monde. Varane est très rapide et il a mis ce côté plus combatif dans son jeu. Varane et Umtiti forment une paire complémentaire, très difficile à passer. En France, on a un véritable espoir, et on est certains que l’équipe de France va se qualifier pour la finale. On joue aussi sur le fait que Meunier soit suspendu et on se demande comment vous allez gérer cette situation tactiquement. "

Face à la France, Roberto Martinez pourrait encore innover. Il devra en tout cas palier la suspension de Thomas Meunier. "On a énormément de choix possibles", affirme Joachim Mununga. "On pourrait notamment mettre Alderweireld qui est back droit de formation, pour relancer Boyata dans l’axe. On pourrait aussi mettre Chadli du côté droit. Là où je vous rejoins, c’est dans le fait que Varane soit très difficile à passer, mais par contre il a du mal à jouer contre des profils qui sont très athlétiques. Vous parlez de la vitesse de Varane, Lukaku a une grande vitesse. Varane est très difficile à passer mais ne récupère pas beaucoup de ballons. Lukaku a progressé, il sait jouer en pointe comme un targetman et sait servir de remiseur. Je pense que ça va poser beaucoup de problèmes à cette défense française."

"L’absence de Meunier est effectivement problématique, mais on a le backup tout trouvé puisque Chadli peut jouer invariablement à gauche comme à droite, sauf s’il est blessé mais on en saura plus dans les heures qui viennent", enchaîne Thierry Luthers. "Et alors on a passé en revue tous les compartiments du jeu sauf le poste de gardien, je pense qu’on a là l’avantage. C’est la différence entre un très bon gardien qui est Lloris, et un super gardien qui est Courtois."

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK