Edmilson Jr veut jouer pour la Belgique mais cela coince administrativement

Dans les années 90, un Brésilien nommé Edmilson Paulo da Silva a régalé les spectateurs en Belgique, tout d'abord à Seraing (de 1990 à 1996) puis au Standard (de 1996 à 1999). Aujourd'hui, le fils, Edmilson Junior da Silva, fait de même à Saint-Trond.

Doté d'une belle technique, d'un crochet redoutable, d'une frappe puissante et d'une vivacité époustouflante, le médian trudonnaire est promis à un bien bel avenir.  Personne n'a évidemment oublié son but exceptionnel en match d'ouverture de la saison 2015-2016 face au FC Bruges.

Son nom circule d'ailleurs déjà au Standard où il a évolué chez les jeunes et où il pourrait aussi retrouver son ex-coach, Yannick Ferrera. Edmilson Junior ne laisse personne indifférent. Ses qualités ont ainsi également, et assez logiquement, tapé dans l'œil d'Enzo Scifo, le sélectionneur des Espoirs belges.

"Enzo Scifo l'a contacté pour voir s'il pouvait jouer avec les Espoirs. Il possède un profil que Scifo aimerait avoir dans son équipe. Mon fils veut jouer pour la Belgique mais il ne peut pas actuellement et ce, même s'il est né en Belgique (à Liège, le 19 août 1994 et a vécu ensuite jusqu'à l'âge de 9 ans au Brésil, ndlr)", nous a révélé son père.

"On a introduit plusieurs demandes à l'Office des étrangers mais on n'a pas obtenu de réponse favorable à ce jour. Je ne comprends pas pourquoi", regrette Edmilson.

La situation est d'autant cocasse que son frère aîné à, lui, obtenu la nationalité belge. "Edmilson Junior parle mieux Français que Portugais. Il écrit mieux en Français qu'en Portugais. Il se sent Belge et il veut jouer pour la Belgique", ajoute Edmilson Paulo da Silva qui espère que cette situation ne va pas nuire à une éventuelle carrière internationale de son fiston.

Edmilson Junior pourrait suivre les traces d'autres joueurs dont les papas ont fait le bonheur de notre championnat dans les années 90. On pense évidemment à Romelu et Jordan (fils de Roger Lukaku, ex-Seraing), à Divock (fils de Mike Origi, ex-Ostende, Harelbeke, Genk et RWDM) ou encore à Obbi (fils de Souleymane Oulare, ex-Beveren, Waregem et Genk).

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK