Eden Hazard au Real Madrid : le bon timing !

Tout est désormais en place pour accueillir le capitaine des Diables Rouges dans la plus prestigieuse maison d’Espagne. Tout est prêt pour accueillir "notre" enfant prodige. On l’a déjà dit et répété… Eden réalise un rêve de gosse. Un rêve, reporté depuis deux saisons, qui trouve aujourd’hui une issue heureuse. Mais est-ce le bon moment pour lui, se demandent certains ?

L'âge de raison

Oui… c’est le bon moment car Eden est, à 28 ans, au sommet de son art. Un âge qui ne laisse plus planer le doute sur la maturité d’un footballeur. Fort de ses expériences lilloise et londonienne, fort de ses titres collectifs et individuels, fort d’une coupe du monde exceptionnelle, Hazard est plus sûr de ses qualités que jamais. Le doute ne s’immisce jamais en lui quand il pénètre sur un terrain de jeu. Il n’y a guère de raison que cela change.

La joviale insouciance

Oui… c’est le bon moment car Eden va débarquer dans un club sous haute pression. Avec ce qui le caractérise le mieux, à savoir son insouciance et sa faculté de dédramatiser dès que quelque chose ne tourne pas rond. Sa personnalité complètement à part risque d’étonner et de séduire plus d’un Madrilène. Par ailleurs, Eden est intelligent et comprend très vite "qui est qui" dans un club, un vestiaire… en cela le Brainois est un petit filou roublard. Un gentil filou qui mettra vite "dans sa poche" les grincheux en y allant de quelques mots d'espagnol bien sentis.

Le bilan "cata"

Oui… c’est le bon moment car Eden débarque dans une institution qui a vacillé sur ses bases la saison dernière. Troisièmes de la Liga, éliminés en 1/8e de finale de Ligue des Champions, en ½ finale de Coupe du Roi par le Barça…les coéquipiers de Thibaut Courtois ont "pris dans la tronche" comme on dit.  Du coup la direction a pris le taureau par les cornes. On ouvre les mannes, on transfère… et pour faire oublier cette "annus horribilis" on ramène Zizou aux commandes.

Le couple parfait

Oui… Hazard débarque au bon moment. Au moment "Zidanesque"… ZZ : celui dont Eden portait le maillot quand il était haut comme trois pommes. L’idole d’enfance. Une star monstrueuse qui a toujours porté en haute estime le petit génie de Braine. La réunion de ses deux hommes devrait faire, on l’espère, étinceller Santiago Bernabeu. Le Français veut faire du Belge le "maître" de son nouveau projet, confier les clés du jeu à Eden, lui laisser faire du "Hazard". Autre facteur d'acclimatation rapide : la présence de Thibaut Courtois qui a déjà préparé le terrain, en compagnie des Français Benzema ou Varane.

Le bémol

Seule incertitude : le contexte "Real". Le club le plus prestigieux (13 Ligues des champions) et le plus riche du monde est soumis, chaque heure à une pression terrible. Les Socios sont exigeants, très exigeants… davantage que le public de Lille ou de Chelsea. Les médias espagnols sont envahissants, très envahissants…davantage que la presse française, belge ou anglaise. Eden saura-t-il se protéger de cela ? Saura-t-il protéger ses proches de cette furia toute espagnole ? A cet égard, les prochaines semaines et mois seront déterminants pour savoir si Eden vit ou non au paradis de son enfance.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK