Dries Mertens n'en veut pas à Anderlecht et remercie même le club bruxellois

Dans un entretien exclusif accordé à la RTBF, Dries Mertens est revenu sur son passage à Anderlecht, club qu'il a été contraint de quitter à l'âge de 18 ans. L'actuel médian de Naples n'en veut pas au club bruxellois, bien au contraire. 

"Je veux remercier Anderlecht. J’ai été là-bas de 11 à 18 ans et le club m’a donné la plus belle jeunesse de ma vie. En jouant dans une équipe pareille quand tu es jeune, tu apprends énormément. Je n’ai jamais pensé être un joueur de ce niveau. Moi, je pensais jouer un jour en D1, D2 ou D3 et avoir, comme mon père, un boulot à côté du football comme professeur de gym par exemple. Quand, à 18 ans, le club a fait des choix pour d’autres joueurs que moi, je n'étais, à ce moment-là pas encore prêt. J’étais trop petit, … Anderlecht a donc effectué un bon choix. Là-bas, j’avais tout. Ils offraient les chaussures, on avait les meilleurs entraîneurs, … Je n’ai donc pas de reproches à leur faire", confie le Diable rouge.

Pas de sentiment d'échec pour Dries Mertens. La situation a finalement été plus mal vécue par son père. "Comme enfant, évidemment, cela fait mal. Moi, je me suis dit que j’allais jouer pour une autre équipe et ce n’était pas grave. Mon père, cela lui a fait plus mal. Il se disait que je n’étais pas nul et se demandait comment il allait m'annoncer qu’on devait aller dans un  autre club. Je suis parti à Gand où un entraîneur croyait vraiment en moi. Mon papa se demandait "Comment je vais expliquer cela à mon enfant qui ne peut plus aller à Anderlecht et doit aller ailleurs ?". Cela a été plus difficile à vivre pour mon père que pour moi", termine-t-il.

Après Anderlecht et Gand, il a rejoint Alost avant de quitter la Belgique pour les Pays-Bas où il va littéralement exploser. A Apeldoorn tout d’abord et puis à Utrecht et le PSV Eindhoven. Depuis 2013, il fait le bonheur de Naples où il est une des valeurs sûres !

Un portrait complet de Dries Mertens à Naples sera diffusé dans le "Week-end sportif" le 27 mai prochain à 18h30.

Newsletter sport

Recevez chaque matin l'essentiel de l'info sportive.

OK