Diables Rouges : Romelu Lukaku testé négatif, il est arrivé en Belgique

A l’arrêt suite à des cas de coronavirus, l’Inter Milan devait communiquer si l’équipe pouvait reprendre une activité normale. Et bonne nouvelle, Romelu Lukaku a été testé négatif. L'attaquant rejoint la sélection de Roberto Martinez, mais devra cependant suivre des consignes très strictes et rester en quarantaine jusqu’au 31 mars. Jouera ou jouera pas ? On attend maintenant une décision du côté de l'Union belge.

La bonne nouvelle est tombée cette après-midi. Romelu Lukaku a été testé négatif au coronavirus. S’il peut rejoindre la sélection, il n’est pas encore sûr qu’il puisse jouer avec les Diables Rouges face au pays de Galles, à la République tchèque, et à la Biélorussie.

La bonne nouvelle aussi, c’est que tous les tests du noyau de l’Inter sont négatifs. Du coup, l’autorité sanitaire de Milan a donné son accord pour que les internationaux puissent aller en équipe nationale, mais avec des moyens privés. Il faudra en outre respecter les règles et s’entraîner seuls, ainsi que maintenir une quarantaine jusqu’au 31 mars. Verra-t-on Lukaku sur le terrain ? La balle est maintenant dans le camp de l’Union belge.

Mais que prévoit le règlement ?

"Lukaku pourra aller en sélection, mais il faudra respecter plusieurs contraintes. Il devra voyager en jet privé par exemple. Il ne pourra pas prendre sa douche avec les autres Diables, ne pas manger avec eux et rester le plus possible loin des joueurs. Donc si demain matin, les tests sont négatifs, ça veut dire qu’il devra respecter des critères très stricts", expliquait Pascal Scimè lors de l'émission Complètement Foot ce dimanche.

Et Thomas Chatelle d’embrayer sur la venue ou non de l’attaquant : "Roberto Martinez va tout faire pour le faire venir, tant son rôle aujourd’hui est devenu important. On est dépendant de ce Lukaku là pour l’instant. Heureusement, on a aussi Kevin De Bruyne qui est en superforme."

On le voit avec ce Covid-19, il faut s’adapter. Une adaptation qui risque aussi d’être nécessaire lors de l’Euro cet été.

"Imaginer le casse-tête pour les sélectionneurs. Ça va être un Euro spécial, avec peut-être un vainqueur inattendu. C’est celui qui aura le plus de chance et qui se sera le plus adapté à toutes ses mesures. Il va falloir vraiment rester calme et je trouve qu’avec Martinez, on est entre de bonnes mains", conclu Thomas Chatelle.

Newsletter Diables Rouges

Recevez régulièrement des nouvelles de nos Diables Rouges !

OK